Fahmi Said Ibrahim a reçu la famille de la victime

Deux semaines après la mort de la femme enceinte ayant perdu la vie à l’hôpital El Maarouf, car s’ayant vu refuser l’accès aux soins, le ministre de la justice, Fahmi Said Ibrahim, a reçu la famille de la victime. Au lendemain de ce drame, le gouvernement, à travers le ministre de la santé, a suspendu le directeur général de l’hôpital.

En présence du procureur de la République, le ministre de la justice, Fahmi Said Ibrahim, a reçu avant-hier, la famille de Marie Deniz Soulaimana, une patiente décédée à l’hôpital El-Maarouf après s’être vue refuser une opération chirurgicale qui aurait pu lui sauver la vie et celle de son enfant.
D’après les dires, celle-ci n’aurait pas été prise en charge, faute de pouvoir payer la totalité des frais de l’opération. « Avec le ministre, nous avons expliqué à la famille de la victime l’évolution du dossier », a dit le procureur de la République qui a dit l’importance que le gouvernement « accordait à ce dossier ».

Dans un entretien face à la presse, le procureur a annoncé que la famille ainsi que des amis et d’autres personnes ont émis le souhait d’organiser demain « des manifestations pacifiques » contre ce qu’ils appellent « le laxisme des responsables ».

Le procureur a demandé à la famille de patienter afin que la chambre d’accusation puisse siéger. Généralement, elle siège les mardis et les samedis. Au cours de l’entretien qu’il a accordé à la presse, Mohamed Abdou a déclaré que le dossier avançait à grands pas. Le procureur enfin, promet des sanctions exemplaires contre les auteurs de tels actes.

Ibnou M. Abdou /LGDC

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*