En ce moment

Faire en sorte que les jeunes aient confiance en leur pays

Élections: Les jeunes, aujourd’hui, ne rêvent que de l’exil, prendre la poudre d’escampette, vider les lieux. Les mots ne manquent pas pour exprimer le ressenti de la jeunesse comorienne. Il nous appartient de stopper cette hémorragie mais pour y parvenir, il faut donner de l’espoir à cette jeunesse. Montrer aux jeunes qu’ils peuvent avoir confiance en ce pays, qu’ils peuvent construire leur vie dans ce pays et qu’ils peuvent compter sur les autorités gouvernementales de ce pays. Plus que des mots, il faut investir dans la jeunesse, faire en sorte que les dispositions soient prises afin de maximiser la lutte contre le chômage des jeunes en particulier. Raison pour laquelle, j’ai concocté un plan spécifique avec un chiffre de 117 milliards à investir dans la jeunesse. Si l’on est en mesure de faire un prêt bancaire pour construire sa maison ou faire son Anda et ce à titre individuel, l’État sera bien en mesure de faire de même pour créer les emplois. 24 000 jeunes seront formés dans une université des métiers qui sera ouverte à raison de 2 millions par jeune.

À la fin, chaque étudiant recevra la somme de 3 millions pour se lancer dans l’entreprenariat. Bien évidemment, ces sommes seront à rembourser, certes, mais l’échéance sera de 10 ans voire plus. J’ai mal à chaque fois que je dois prendre l’avion pour aller défendre ou aller à la recherche de nos jeunes sur la route de l’exil. Souvent ils disparaissent ou sont appréhendés par des malfrats ou encore par des gouvernements. Avec votre confiance, je mettrai tout en œuvre pour en finir avec ce phénomène.

Compte de Campagne de Said Larifou

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*