En ce moment

Fakriddine Abdoulhalik ou la grosse mécanique d’une « bonne » administration sportive en renaissance

Après plusieurs années de tourbillon corruptif, la FIFA a décidé d’envoyer le Messie promis de la discipline aux îles de la lune.

L’intelligence de nommer un « Comité de normalisation » est un signe fort de la prochaine arrivée (proche du Messis).

Dans ce comité de normalisation, on a donné à CÉSAR ce qu’il est pour lui, en nommant Fakriddine Abdoulhalik membre du Comité de Normalisation, chargé des dossiers de gestion « administrative ».

Ceux qui connaissent ce dernier dont on ne peut pas dresser une liste, rassurent à nos soins que « Le Football comorien verra dans un court temps, l’autre bout du tunnel ». « Fakriddine est l’âme du respect des textes. Une grosse mécanique pour l’administration de l’union de la chambre de commerce » à confié Mohamed Abdoulatuf, ancien Vice-président de l’union des chambres de commerce des Comores.
Rappelons qu’il est l’actuel secrétaire Général de cette institution.
Donc, sa nomination par la FIFA et la CAF, connote la fameuse tradition de « l’oiseau et l’arbre ».
En effet, on constate un changement propulsif depuis la mise en place du comité de normalisation, il y a quelques semaines.

« On a besoin des masses pour amorcer le changement, nous allons réformer les textes pour nous rapprocher au maximum de ce qui se fait dans le monde , répondre aux exigences de la FIFA » ainsi se résume le credo du comité.

Ce credo reste le principal partenaire pour mobiliser le maximum de fonds pour le foot Comorien et organiser d’ ici septembre au plus tard les élections, les plus libres et les plus transparentes possibles, c’ est un engagement pris vis à vis de la FIFA et il y va à la classe crédible.
Pour Fakryddine Abdoulhalik, « nous nous sommes engagés à poser les bases de la bonne gouvernance, à lutter contre les pratiques malsaines, la corruption qui ont terni l’image du Football Comorien ces derniers temps. A la fois nous nous sommes engagés à promouvoir les vraies valeurs du sport en général au du Football, en particulier. Des valeurs d’amitiés, de solidarité, de bon sens et d’intégrité »
Un football comorien qui a perdu la face serait confié a une équipe ayant un connaisseur du milieu conçu comme leitmotiv pour tout développement « administration »

@Nabil Jaffar / C.M

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*