Fermeture de la session parlementaire : “Nous entendons renforcer le contrôle de l’action gouvernementale”

«Les comoriennes et les Comoriens veulent enfin vivre dans un pays débarrassé de la misère et de la corruption, un pays où l’éducation et la santé seront accessibles à tous, un pays où les jeunes diplômés cesseront de raser les murs, pour servir la nation à travers l’exercice d’emplois décents. Un pays où agriculteur, pêcheur et artisan pourront gagner leur vie dignement et retrouver les places qui sont les leurs dans la société», a déclaré hier le président de l’Assemblée nationale, Abdou Oussein, dans son discours de clôture de la première session parlementaire 2016.

La première session parlementaire 2016 a pris fin hier lundi 27 juin. Ce fut aussi la première prise de contact entre le parlement et les nouvelles autorités nationales. Dans son discours de clôture, le président de l’Assemblée nationale a tenu, au nom de tous ses collègues parlementaires, à saluer les premières initiatives prises par le nouveau pouvoir dans la lutte contre la vie chère. «Des initiatives qui ont permis d’alléger sensiblement le panier de la ménagère en en cettepériode particulière du mois de Ramadan», a déclaré Abdou Oussein. Le deuxième personnage de l’Etat a exhorté le gouvernement à œuvrer dans le sens de la pérennisation des ces mesures. «Nos concitoyens ont exprimé sans ambages leur désir de changement.

Kamardine Soulé

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*