Fermeture des marchés de Moroni: Le piège est évité

Encore une fois, le pouvoir marque un but contre son camp pour légitimer l’illégitimable et se porter encore victime. Quand la mairie de Moroni qui est sous la commande du ministre de l’intérieur décide de fermer les marchés de la capitale, cela n’avait d’autre objectif que de pousser la population à descendre dans la rue.

Pour quel but, on ne le sait pas mais ce geste est bien connu dans la pratique révolutionnaire de l’actuel maire de Moroni qui est connu par ses mouvements de grève, et de son titulaire qui est aujourd’hui ministre de l’intérieur. Ces deux personnes sont connues par leurs brillantes organisations des manifestations à Moroni. Mais cette fois-ci, ils se sont trompés de cible.

La population refuse d’entrée dans leur jeux. Et ils ne font que déstabiliser le régime qu’ils soutiennent. Mais il est inadmissible que la mairie de Moroni décide de faire de la capitale comorienne une ville morte à cause de leur incompétence de résoudre le problème des ordures ménagères. Ce qui es dommage dans cette affaire, c’est le silence complice du gouvernement d’union et du gouvernorat de Ngazidja. Ce qui justifie sans doute le piège tendu pour ces gouvernements mais heureusement la population à compris et refuse de cautionner leurs erreurs.

Nakidine Hassan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*