Fête du travail à Moroni

A l’instar des autres nations du monde, les Comores ont célébré ce lundi 1er mai 2017, la journée internationale du travail. La célébration officielle a été organisée par la confédération des travailleurs comoriens à la place de l’indépendance. Le défilé traditionnel des syndicats et des travailleurs est parti de la place Karthala à Moroni, pour se diriger vers la place de l’indépendance. Des nouveaux syndicats nouvellement crées ont défilé pour la première fois à l’instar du Syndicat des travailleurs de la société de télécommunication, Telma Comores.
 
Les responsables syndicaux ont profité de cette célébration pour protester contre la violation flagrante du code du travail et le licenciement abusifs de plusieurs milliers de jeunes depuis l’accession au pouvoir du Colonel Azali, le 26 mai 2016. Les licenciements collectifs de plusieurs milliers de contractuels dans l’administration, les sociétés d’état et les établissements publics, n’ont pas suivi les procédures usuelles et légales selon les syndicalistes présents à la place de l’indépendance. Aucune consultation avec les syndicats n’a été organisée pour encadrer ces licenciements collectifs. Les salariés n’ont pas été entendus ou bénéficié de préavis pour mieux préparer leur défense, le cas échéant. Aucune mesure d’accompagnement n’a été prise en faveur de ces milliers de jeunes jetés à la rue. Une situation sociale qui risque d’être explosive si des mesures urgentes ne sont pas prises dans les meilleurs délais. Pas d’émergence du pays sans respect des textes, a déclaré le Secrétaire Général de la Confédération des Travailleurs Comoriens
 


La fête du Travail est le nom de plusieurs fêtes qui furent instituées à partir du XVIIIe siècle pour célébrer les réalisations des travailleurs. Il convient de remarquer des différences dans plusieurs pays sur la façon dont cette fête du travail est pratiquée. Au Canada et aux États-Unis, la fête du travail est un jour fériée du mois de septembre. Dans certains pays, comme la France et tous les pays francophones a l’ instar des Comores, elle se confond avec la journée internationale des travailleurs, fête internationale instaurée à l’origine comme journée annuelle de grève pour revendiquer la journée de huit heures, qui devint au XXe siècle une journée de célébration des combats des travailleurs. Elle est célébrée le 1er mai dans de nombreux pays du monde et est l’occasion d’importantes manifestations du mouvement ouvrier.
Bonne fête à tous les travailleurs !

Comotes droit 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*