FN à Beit Salam, Ibrahim Ali doit se retourner dans sa tombe

Le 21 février dernier était organisé à Marseille, la commémoration de l’assassinat du jeune franco-comorien Ibrahim Ali tué d’une balle dans le dos par des militants du FN, le Parti raciste et fasciste de la famille Le Pen. 
C’est donc avec stupeur et consternation, que nous apprenons que une personnalité de ce parti, Samuel Maréchal, a été reçu par le Président de la République de l’Union Des Comores. Ibrahim Ali doit se retourner dans sa tombe.
Samuel Maréchal qui est le père de Marion Maréchal Le Pen, a passé une grande partie de sa vie, à travailler pour le parti d’extrême droite, avant de devenir, par opportunisme, homme d’affaires en Afrique et faire fortune en jouant sur la naïveté de certains Africains. 
Plutôt que de tirer des balles sur les lycéens qui manifestent, le gouvernement ferait mieux de renforcer ses services de renseignements, pour que ceux-ci enquêtent sur les potentiels « investisseurs » qui souhaitent travailler aux Comores. 
Il est temps que nos autorités arrêtent d’ouvrir les bras, sans prendre de précautions, à tout homme blanc en costard cravate ou tout Arabe vêtu comme un émir, qui se présentent comme investisseurs. 


Le FN a le sang du jeune Comorien Ibrahim Ali sur les mains. Recevoir à beit salam, un homme issu de ce Parti raciste, à peine une semaine après les commémorations de son assassinat est une faute grave et une insulte à sa mémoire.

Comores développement 

1 commentaire sur FN à Beit Salam, Ibrahim Ali doit se retourner dans sa tombe

  1. Lui (Samuel Marechal) aussi a été poursuivi pour « coups et blessures volontaires et complicité » après qu’eurent éclaté des incidents entre militants du FN et lycéens à Auch (Gers), en mars 1995, et que trois adolescents eurent été victimes de coups de bâton ou de batte de baseball. Voilà un point commun avec le gouvernement

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*