Football: Des employés de la Ffc en conflits

Le parking de la Fédération de football des Comores (Ffc) a été transformé lundi soir en un ring de boxe. Des hauts responsables de la maison mère du football comorien en sont arrivés aux mains, suite à une dispute verbale. Les deux administrateurs de la Ffc ont pu échanger des coups de poings avant que le président de la maison, Tourqui Salim ne les sépare.
 
La tension a été tendue à la Fédération dont Saïd Mohamed, appelé communément Surveillant général, est condamné d’assurer l’ordre de la maison. Le geste n’a plu personne surtout quand les braves Coelacanthes locaux l’ont assisté en live, en présence également des quelques hommes des médias nationaux. L’acte a été vilain quand il opposait des dignitaires du ballon rond national.
 
Pendant que Tourqui Salim a pu apaiser la situation entre ses deux collègues protagonistes, loin à Mbadjini un incident similaire s’est produit. Au terme d’une rencontre de troisième division (D3) du District Mbadjini-Mlezi, des supporters de Condor club de Pidjani ont vandalisé sept véhicules dont des types japonais de Mtsangadju ya-Dimani. Les raisons? Le club de Pidjani n’a pas apprécié la façon dont le commissaire du match opérer les changements des joueurs alors que le score a été de 1 à 0 en faveur de Mtsangadju.
 

Tourqui Salim
Tourqui Salim

Cependant les supporters des deux clubs se sont violemment confrontés au stade Wandani de Pidjani avant que ceux de Pidjani se soient rendus Mtsangadju pour séquestrer ces engins. Les sept auteurs de ces actes ont été identifiés par Mtsangadju dont les cinq sont saisis. Des probables sanctions peuvent être infligées, de part et d’autre, contre les employés de la Ffc et contre les supporters des deux clubs de Pidjani et Mtsangadju. Je reviendrai lundi sur l’histoire du directeur de développement de Ffc, Msahazi Soilihi, et le dicteur de cabinet de Tourqui Salim, Ali Mohamed Chahidi, qui se battaient. A suivre…

Eliedjouma 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*