Football. Le quartier Djawo perd six Apaches

Coup dur pour Apache club. Le club nordiste n’est pas sanctionné. Il n’est pas non plus relégué en deuxième division. Mais, ce club champion de 2009 basé au quartier Djawo de Mitsamihuli perd six joueurs. Et ce ne sont pas n’importe lesquels. Il s’agit de six titulaires qui s’apprêtent à s’envoler pour les Emirats arabe unies, au Koweït. Après quatrième journée du championnat de D1, Apaches a laissé filé en France Ali Rassoul dit Dijana, son vice-capitaine. Une semaine après que les responsables de la maison jaune nordiste tentent de se passer de la perte de son latéral droit, le club fait connaissance à un autre calvaire. « C’est vrai que nous avons des joueurs qui préparent un voyagent vers Koweït.

Ce ne sont pas seulement des joueurs de notre club mais aussi des jeunes de notre ville. C’est un coup dur pour le club mais c’est aussi les inconvénients quand on fait évoluer les joueurs dans un championnat amateur », tente de se justifier Maoulida Abdillah, l’un des responsables de Apache. Aboul Anziz dit Gabari, Saïd Diop, Saindou Abdou et le jeune stoppeur Halidi sont les quatre défenseurs que Apaches laissera quitter son club. En milieu de terrain, le premier du classement provisoire du championnat de D1, sera orphelin de Youssouf Mbaraka, Nourdine Mlamali dit Pélé. Selon l’un de ces concernés, leur déplacement est fixé pour le 25 mai en cours.

« Nous allons tenter autre chose aux Emirats. Si on a la chance de jouer au football, on ne manquera pas l’occasion », dit-il sans vouloir préciser son nom. Sur l’effectif déclaré partir au Koweït aucun attaquant n’a été cité. Ahmed Ali Soilihi dit Tchenko et Ahmed Radjab, duo offensif des Jaunes doivent se donner à cent pour cent pour garder toujours leur club au rang de leader du championnat. Ces jeunes partent pour un but loin d’être sportif. Ils vont tenter de raccrocher divers jobs aux Emirats. Le voyage de ces sportifs devient un événement pour tout Mitsamihuli en général et pour Apaches particulièrement. « Il nous arrive de laisser partir un joueur à l’extérieur mais perdre en même temps une demi-douzaine est un peu trop », dit Soilihi Mmadi Mgomri, directeur du club avant de révéler que « nous avons une nouvelle génération qui peut quand même remplacer cet effectif.

Nous avons des éléments qui peuvent colmater ces brèches même s’ils n’ont pas encore le même niveau que nos titulaires ». Pour lors Saïd Maoulida dit Zigongo, entraineur du club de Djawo se prive de faire aucun commentaire. Le quartier Djawo dira au revoir à ses six titulaires après la septième journée de D1 qui se dispute aujourd’hui et les huitièmes de finales de la coupe des Comores des 19 et 20 mai prochain.

 

eliedjouma

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*