Fourniture électrique à Ngazidja : Ma-mwe rassurante, mais…

wpid-screenshot_2015-12-07-09-43-29-1.png

Ma-mwe avait dernièrement fait savoir qu’il faut trente-cinq mille litres de gasoil par jour pour faire tourner ses centrales à plein régime. L’établissement public est en mesure d’acheter seulement vingt mille litres. Le gouvernement, par la bouche du vice-président en charge des Finances, s’est engagé devant les représentants du mouvement “Madji na mwendje” à offrir à la Ma-mwe quinze mille litres de gasoil chaque jour.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

image

Vendredi dernier en fin d’après-midi, le chargé des relations publiques de Ma-mwe a tenu un bref point de presse dans son bureau pour dresser le bilan de la situation, quelques jours après la décision du gouvernement de livrer quotidiennement, dès début décembre, quinze mille litres de gazole à la société de l’eau et de l’électricité.

Devant les journalistes, Ali Mohamed, s’est voulu rassurant quant à l’établissement « prochainement, d’un programme fixe de la fourniture du courant dans Moroni mais aussi dans les régions.

Adressant des « remerciements » au président de la République, à la ministre de la Production, au directeur de  Ma-mwe? entre autres, Ali Mohamed a souligné les « efforts » consentis par ces derniers pour faciliter l’acquisition des groupes électrogènes et, aujourd’hui, le carburant. Le conférencier a réservé une mention spéciale aux femmes de la capitale regroupées au sein du mouvement «Madji na Mwendje».

Ces dernières ont, en effet, joué un rôle important dans les négociations ayant abouti à la fourniture de la quantité de carburant qui faisait défaut  à Ma-mwe et à la baisse du prix du litre de gasoil fourni par les Hydrocarbures qui passe, ainsi, de 400 à 300 francs.

Cependant, force est de constater que, pour l’heure, malgré ces nouveaux paramètres, l’incidence sur la qualité du service offert par l’entreprise publique reste toujours en deçà des attentes de la population. En effet, malgré les trente cinq mille litres désormais disponibles la fourniture du courant n’est toujours pas effective dans les périphéries.

«Ce n’est ni du sabotage ni un manque de respect envers nos clients, ce qu’il y a c’est que nous sommes parallèlement dans une phase d’essais internes». Sans compter qu’en fait il faudrait, toujours selon le chargé des relations publiques, 54.000 litres pour faire tourner la totalité des  groupes.

En attendant et vu «l’état actuel des choses, nous nous contentons des litres en notre possession et espérons qu’avec le temps et un meilleur recouvrement, nous atteindrons ces 54 000 litres souhaités».

A en croire le chargé des relations publiques, la fourniture du courant devrait être effective sous peu «dans les conditions annoncées». Cependant, pour l’instant, aucun programme fixe n’est établi. «Mais ça ne va pas tarder, au plus tard dans une semaine». Ali Mohamed  a tenu, cependant, à rappeler que la fourniture ne se fera pas exactement comme le souhaite les citoyens « mais par rapport au carburant que nous disposons».                   

Am / Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*