France: 3 mois ferme pour la femme qui avait refusé d’enlever son niqab

Le tribunal correctionnel de Toulouse a condamné aujourd’hui une femme qui avait refusé de retirer son niqab (cachant son visage) lors d’un contrôle par les policiers le 15 avril, rapporte France 3 Occitanie . Elle a notamment été jugée pour rébellion du fait de son interpellation mouvementée. Condamnée à six mois de prison dont trois ferme, la femme a décidé de faire appel.

Âgée de 37 ans, la femme était poursuivi pour outrage, rébellion et menaces de mort à l’encontre des policiers. Le 15 avril, la femme avait été contrôlée par les policiers dans le quartier de Bellefontaine. Ces derniers lui avaient alors demandé de présenter ses papiers et de retirer son niqab afin de voir son visage, ce que la femme avait refusé. Elle avait également présenté une photocopie de mauvaise qualité de sa carte d’identité.

La femme avait ensuite été plaquée au sol, menottée puis emmenée au commissariat et placée en garde à vue. Son interpellation mouvementée avait donné lieu à des tirs de lacrymogènes afin d’éloigner les riverains.

Quelques heures après, des violences urbaines avaient été observées à Toulouse. Selon le parquet de Toulouse cet évènement faisait partie des « élements déclencheurs » des émeutes.

Dans les jours suivants, l’accusée avait déposé plainte pour violences policières contestant la version des faits de la police, et dénonçant des propos déplacés à son encontre. Elle avait également indiqué à France 3 dans une interview qu’elle ne portait pas de niqab depuis que cette tenue avait été interdite en France dans l’espace public.

Le Figaro.fr

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*