Frappe en Syrie : la Russie promet une riposte militaire

Syrie : premières réactions russes aux frappes occidentales.
Les frappes militaires occidentales en Syrie reviennent à « insulter le président russe », un acte qui sera suivi de conséquences, a averti l’ambassadeur de Russie à Washington, Anatoli Antonov.
frappes militaires occidentales en Syrie reviennent à « insulter le président russe », un acte qui sera suivi de conséquences, a averti vendredi l’ambassadeur de Russie à Washington, Anatoli Antonov. « Nous avions averti que de tels actions appelleraient des conséquences », a écrit le diplomate dans un communiqué. « Nos mises en garde ont été ignorées », a-t-il déploré.
La Syrie, qui a résisté pendant des années à « une agression terroriste », a été frappée par l’opération militaire occidentale alors qu’elle avait « une chance d’avoir un avenir pacifique », a déclaré le ministère russe des Affaires étrangères. « Un coup a été porté contre la capitale d’un État souverain qui a tenté pendant de nombreuses années de survivre au milieu d’une agression terroriste », a écrit la porte-parole du ministère, Maria Zakharova.

Des frappes de précisions ont été menées, samedi 14 avril, pendant une heure contre le programme d’armement chimique de la Syrie par les États-Unis, la France et le Royaume-Uni. Le général américain, Joe Dunford, a tenu à préciser que les alliés avaient pris soin d’éviter de toucher les forces russes, mais que Moscou n’avait pas été averti à l’avance de l’intervention.
Le régime à Damas a de son côté, dénoncé l’opération militaire menée contre des cibles en Syrie estimant qu’elle était « vouée à l’échec ». « L’agression tripartite contre la Syrie est une violation flagrante du droit international », a rapporté l’agence officielle Sana.

RTL

*Titre modifié

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*