Fraudes massives au Bac: Reprise de l’épreuve d’Anglais à Ngazidja: Attoumani Ali persiste et signe

La question de la reprise de l’épreuve d’Anglais à « Ngazidja uniquement  » est loin de faire l’unanimité. Malgré les tracas d’ici et là, des maires de Ngazidja en passant par les élèves, le ministre de l’éducation persiste et signe sur la reprise de l’épreuve vendredi prochain.

image

« Tous les trois présidents des jurys (Ngazidja, Anjouan, et Mohéli) m’ont remis chacun son rapport. Seul celui de Ngazidja comporte des preuves tangibles de fraudes massives. Les rapports des observateurs et de la commission de vérifications vont dans le même sens. Donc sur toutes ces conditions réunies, je me suis appuyé pour prendre une décision. Si les deux autres îles sont épargnées de la reprise de l’Anglais, c’est parce que leurs rapports sont clean,» se justifie le ministre avant d’évoquer le mémento portant « organisation du baccalauréat session 2015 » qui stipule qu’ « en cas d’incident majeur d’un sujet constaté, seul le Ministre de l’Education Nationale décide de son annulation sur présentation des rapports circonstanciés ».
Toufé Maecha

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*