Garde-côte comorienne: Un nouveau centre opérationnel maritime en avril

Le général de brigade français Eric Vidaud a effectué une visite hier matin, à la garde-côtière comorienne. Ce commandant des Forces Armées de la Zone de l’Océan Indien (FAZOI) a dit vouloir apporter son soutien pour la mise en place du centre opérationnel maritime des Comores.

Une heure de discussion ! C’est le temps qu’a mis le général Eric Vidaud pour faire connaissance avec la garde-côtière comorienne. Ensemble, ils ont évoqué les possibilités de coopération pour l’année 2018 et comment les Forces Armées de la Zone de l’Océan Indien (FAZOI) pouvaient apporter une partie de leur expertise et leurs compétences au profit des garde-côtes comoriens.

« Vous avez la chance d’avoir des équipements et des personnes compétentes pour mener des actions en mer. Mais aujourd’hui, il manque quelques ingrédients peut-être un peu plus de carburant ou bien un budget de fonctionnement. Et à terme, très rapidement, on pourra dire en moins de 10 ans, en partant de zéro, on aura crée une véritable marine comorienne », déclare ce général français. Il a parlé de la présence d’un détachement d’instruction qui travaille avec des éléments de la marine comorienne.

« Une fois que le matériel sera en place, nous allons amener ici des gens compétents et puis ensuite, nous allons poursuivre nos activités », poursuit-il. Pour la troisième fois qu’il reçoit un général de l’armée française, le colonel Said Hamza a salué l’apport de la FAZOI aux garde-côtes comoriens surtout sur le domaine de la formation. « Actuellement, on travaille depuis 6 mois sur l’installation d’un nouveau centre opérationnel maritime. Ce dernier, qui sera sophistiqué, nous permettra d’avoir un œil dans le monde entier et voir tous les bateaux qui passent mais aussi des petites embarcations de pêche », avance-t-il.

Le centre sera opérationnel à partir du mois d’avril. Au mois de mars, les garde-côtes comoriens travailleront avec la direction de pêche pour mettre en place un système d’identification des petites embarcations, ce qui devrait réduire les disparitions des pêcheurs comoriens.

Mohamed Youssouf / LGDC

1 commentaire sur Garde-côte comorienne: Un nouveau centre opérationnel maritime en avril

Répondre à Noudine. M Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*