Grève à El-Maarouf : Vers la suspension du service minimum ?

A l’issue de la réunion d’hier, lundi 10 août, les médecins ont, en effet, décidé de poursuivre la grève jusqu’à ce que leurs revendications soient satisfaites. Dr Chakour regrette que certains responsables d’El-Maarouf cherchent à les empêcher d’effectuer leurs caravanes.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

image

La grève des médecins du Centre hospitalier national (Chn) El-Maarouf, déclenchée le 18 juin dernier, se poursuit. Selon le secrétaire général du Syndicat des médecins, le mouvement, qui conteste la gestion du principal centre hospitalier du pays, n’est pas près de s’essouffler. Depuis jeudi, ils exercent leurs activités dans les établissements de santé périphériques. Le gynécologue Ahmed Abdou Chakour est catégorique : tant que le directeur général d’El-Maarouf est en place, ils n’y mettront pas leurs pieds.

«Au cours de la réunion, nous avons décidé de maintenir le mot d’ordre  de grève, mais aussi d’arrêter le service minimum parce que jusqu’aujourd’hui, aucune autorité n’a pris en compte nos revendications ni demandé à entrer en discussions avec nous. Nous allons donc durcir notre mouvement de débrayage», a déclaré le secrétaire général du syndicat. Ainsi, les patients seront prochainement tenus de se rendre dans les périphéries pour se faire ausculter.

Pour rappel, les grévistes reprochent, entre autres, au directeur général de l’hôpital le manque de conditions de travail adaptées et la marginalisation dont il fait preuve à l’endroit du personnel. Ils réclament également le paiement de leurs indemnités de garde et la mise à disposition de matériels indispensables au service des urgences.

Dans l’attente d’une sortie de crise, les grévistes affirment que les tournées vont se poursuivre jusqu’au jeudi prochain dans l’ensemble des structures sanitaires périphériques de l’île de Ngazidja.

Ali Abdou / Alwatwan

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*