Halima, une journaliste agressée sauvagement par la police

Être journaliste aux Comores est très dangereux. Une jeune femme, journaliste s’est fait agresser gratuitement en faisant son travail ce samedi devant le lycée de Moroni. Halima Hamada, journaliste du quotidien Al-fajr, sauvagement tabassée par la police nationale samedi au lycée de Moroni.

Elle a reçu des coups de matraques. Elle serait blessée dans état grave. Plusieurs d’informations sur cette affaire dans quelques heures…

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*