Halte à la récupération politicienne de la mort de la petite Zoubeida

Opinion libre :

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Je voudrais dire 3 choses au sujet de la récupération politicienne aux forts relents séparatistes de la mort de la petite Zoubeida :

 1) Ce ne sont pas tous les Grands-Comoriens qui obtiennent facilement un visa d’entrée en France.

 2) C’est l’Etat français qui a décidé souverainement de fermer son Consulat à Anjouan et non le Gouvernement comorien encore moins les Waganzidja que es séparatistes accusent de tous les maux. 

3) L’Ambassadeur de France et le Consul ne sont pas d’origine grand-comorienne.

 Je fais ces observations à l’attention des Comoriens animés de bonne foi. Quant à Anli Yachourtui, il n’y a rien de bon à espérer de lui. Ngazidja étant plus épargné par les cyclones que Ndzouani, il ne reste plus à Anli Yachourtu dans ses délires anti wangazdja qu’à accuser Dieu de compromettre les intérêts d’Anjouan au profit de ceux de Ngazidja.


Abdourahamane Cheikh Ali

1 commentaire sur Halte à la récupération politicienne de la mort de la petite Zoubeida

  1. Bien sûr que dans ce contexte tendu entre le gouvernement de l’Union et l’ambassadeur de France à Moroni, ce refus est un acte politique.

    D’abord, l’ambassadeur cherche à créer un climat délétère entre l’opinion et les autorités, notamment le président en exercice. Car, le refus de délivrer un visa pour cet ange a Pour objectif de montrer aux citoyens comoriens que vos autorités ne valent rien.

    Ensuite, nos dirigeants auraient dû l’évacuer vers un autre pays. Si la France avait refusé un visa humanitaire, les autorités comoriennes auraient due demander à un autre pays, notamment l’allié ( les autorités Saoudiennes) afin de l’évacuer chez elles.

    Par ailleurs, cette humiliation montre une fois de plus que l’autorité comorienne est méprisée et n’a aucune crédibilité. Elle est là seulement pour s’enrichir, elle et sa famille.

    Enfin, azali paie aujourd’hui ce qu’il a semé hier. À peine, arrivé au pouvoir la première chose à mettre en place pour lui, il s’agit de dissoudre les associations humanitaires. S’il y avait une association humanitaire, elle aurait intervenu pour évacuer cette petite ange. Malheureusement, azali a mis dehors toutes les associations à but humanitaires, à commencer par le quatar.

    Cette erreur monumentale, est le fruit d’une diplomatie au rabais.

    Un pays sans diplomatie efficace est un enfant qui ne connaît pas ses parents. En effet, une personne qui n’a pas de racines est toujours méprisée devant ses collègues.

    Bref, l’humiliation des autorités comoriennes est un pas de vers le divorce entre la France et le colonel AZALI. Celui-ci est donc pris au piège.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*