Hamadi Madi Bolero humilié à l’aéroport de Hahaya par la police

Hamadi Madi Bolero ne rigole pas c’est sûr, mais le Secrétaire général de la COI, refuse de répondre aux questions de Hayba FM, sur le traitement qu’il a subi samedi à l’aéroport de Hahaya.

HaYba a enquêté minutieusement auprès du personnel et des témoins qui ont assisté au traitement subi par l’ancien Premier Ministre, Chef d’état par intérim, actuel Secrétaire Général de la Commission de l’Océan Indien.
En partance pour Madagascar, Bolero arrive à l’ancienne aérogare où se trouve le salon VIP officiel. D’ordinaire les agents du protocole, prennent les documents de voyage et les bagages et se chargent des formalités d’enregistrements et de police. Depuis quelque temps, les détenteurs de passeport diplomatique se présentent au comptoir pour un contrôle facial, mais les très hautes personnalités sont généralement exemptées du moins par certaines compagnies. Jusqu’à hier c’était le cas pour l’ancien premier ministre.
On lui demanda d’aller à l’enregistrement dans la nouvelle aérogare , ce qu’il fit sans poser de questions. Ensuite des policiers le suivirent pour qu’il y reste faire les formalités de police, qui même hier étaient faites par les agents du protocole, pour toutes les VIP qui étaient au salon. Sa mallette de cabine fuit soigneusement fouillée …sans gants. Il n’était pas donc suspect de trimbaler du poison ou des explosifs. Le portail de sécurité ayant sonné l’alarme, l’ancien chef d’état par intérim dut enlever ses chaussures.
Jusque là, vous citoyens amis de HaYba, vous hochez la tête en vous disant, et alors ? Le Bolero est un humain comme tout le monde. Enfin le pouvoir applique le principe d’égalité quand les Comoriens quittent le pays ! C’est déjà un pas dans la démocratie !

Bolero retourne alors au salon VIP. Mais ce n’est pas fini. Un policier vient lui dire que sa petite serviette n’a pas été fouillée. Il prend la serviette sort du salon et revient 2 minutes après. Apparemment rien d’illégal n’a été trouvé. La mobilisation des policiers laisse supposer que Bolero est sinon suspecté de quelque chose, ne jouit pas de la confiance de ses anciens amis.

A moins que ce soit un avertissement : « ne croyez pas Monsieur le Secrétaire général, que le régime a peur d’un enfant d’autrui qui pleure. » ou plus grave :  » L’état n’a pas peur du diable ». Bolero est il entrain aux yeux du régime, de passer pour un Diable ?
Est ce que la consigne est venue du sommet de l’état ? On se souvient que dans une réunion à Washili, le Président de l’Union a dit clairement qu’il s’était trompé sur la loyauté de celui qui passait jusqu’à la comme le compagnon le plus fidèle, et que seul Dieu l’a protégé.

Est ce l’expression de rivalités dans l’entourage du président ?
Bolero qui est à Paris a refusé de répondre aux questions de HaYba, sauf à celle portant sur le jeune. Msafiri n’est pas nécessairement Kafir. Il fait le ramadan.
Bolero veut il préserver un espace de paix avec le Président Azali et son équipe ? (Mahala pvwa huandzania) en gardant le silence ? Hayba Fm

*titre modifié

3 commentaires sur Hamadi Madi Bolero humilié à l’aéroport de Hahaya par la police

  1. ce régime ne respecte personne dans ce pays mais il subira plus que ce qu’on subit aujourd’hui.
    s’il ne respecte pas des anciens présidents, des anciens premiers ministres, d’anciens chefs d’État major,des députés et j’en passe ne parlons plus du citoyen SDF comme dit Azali.
    les comoriens subissent une violence sans précédente et on se prépare au pire.

    • Non les Comoriens savourent et se réjouissent de « leur liberté
      , de leur indépendance » et leur démocratie .Ils sont tellement épanouis si bien qu’ils fuient chez eux en kwassa au détriment de LEUR VIE pour aller rejoindre les colonisés de MAYOTTE .

  2. Vous connaissez mal ce démon de Boléro ,c’est un chien fidèle d’Azali . Il espère après la fin de son mandat à Maurice , occupé un poste au gouvernement illégitime d’Azali III , que Dieu va très bientot dissoudre ce clan de mafia inchallah. Alors , il faut bien se méfier de tous les traitements qu’on fait subir ce démon de Boléro , car c’est lui même qui a dit au mort vivant Azali d’être fouillé pour que le peuple comorien croit qu’entre lui et Azali rien ne va , c’est de la poudre aux yeux , vous verrez bien qu’il sera présent à ce machin débile d’investiture du mort vivant , Dieu est avec le peuple et la justice vaincra inchallah.

Répondre à Alihadurou Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*