Hamidou Karihila n’est pas la bonne personne pour Ngazidja

wpid-screenshot_2016-01-07-12-46-07-1.png

Entant que citoyen comorien de la grande-Comores, pour l’amour de mon pays et de mon ile Ngazidja, je me dois de mettre en garde les Wangazidja face à la personnalité de Karihila.

image

Cet individu qui s’auto-glorifie par son narcissisme et mégalomanie dans les médias et sur les réseaux sociaux est tout sauf un bon compatriote. Karihila ne voit que jusqu’au bout de son nez, le reste n’existe pas. Affamé par la politique du ventre et de l’égoïsme inter-villageoise cet individu a occupé des fonctions importantes et n’a fait que s’enrichir personnellement et favoriser les membres de sa famille et non le citoyen Comorien lambda.
Lors de séjour à l’ambassade des Comores à Riyad en sa qualité d’ambassadeur, il a suspendu toutes les bourses de beaucoup d’étudiants comoriens en faveur de ces neveux et membre de sa famille qu’il a favorisé en les octroyant des bourses destinées aux étudiants Comoriens dans les pays du golfe notamment les Emirats, le Bahraine, Oman  et l’Arabie saoudite. A titre d’exemple même son chauffeur son cuisinier et un pseudo garde de sa maison n’entaient que des membres de sa famille.

Comment un individu de cette mentalité et façon de faire peut prétendre défendre les intérêts de la nation ? « Eza trendé zo honessa ezidjao ».
Actuelle secrétaire général de la CRC, il est aussi à l’origine des divisons qui ont marqué cette famille politique, n’hésitant pas à se prostituer à coup de  de mensonge et calomnies de tout genre auprès d’Azali Assoumani pour faire virer Houmed Msaidié, et comme dans ces crapuleuses habitudes encore une fois il a utilisé les mêmes procédés face à Maoulana Charif.

Karihila étant une personnalité animée  par la haine et la détestation de l’autre, il n’a pas hésité à payer des gens pour calomnier de la façon la plus haineuse et la plus immonde ,des jeunes cadres de la région de Hamahamet ainsi qu’à tirer à boulet rouge sur l’identité et le lien de paternité du vice-président Mohamed Ali Soilihi du même village, pour la seule raison qu’il trouve que tous ces gens lui font de l’ombre sur sa carrière politique.

Karihila est une persona non grata dans le Hamahamet en général et Mbéni en particulier, car il ne fait que diviser et monter les uns contre les autres pour ces intérêts personnels. Dans son parti il ne fait pas et n’a jamais fait l’unanimité à cause de sa façon de faire et sa manière de prendre les gens de haut.

Chers grand-comoriens et grand-comoriennes, nous sommes dans une démocratie, chacun est libre de choisir qu’il veut, mais je vous appel à la réflexion sur cet individu.
Mieux vaut prévenir que guérir.
Said Abdallah

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*