Hamidou Msaidie, un Comorien « magicien » au Real Madrid

18 avril 2017, en Champion’s League européen, le Real Madrid affronte le Bayern Munich, match retour de la manche des quarts de finale. On joue alors la 112e minute quand le jeune espagnol Marco Asensio vient de marquer le quatrième but des Merengues. Sur le banc, l’entraineur Zinedine Zidane célèbre le but avec son adjoint David Bettoni, puis un autre… Hamidou Msaidie, un membre du staff madrilène dont bien de supporters ignorait jusque-là l’existence, encore moins le rôle.

Difficile connexion… même à Usain Bolt

A Madrid et dans son pays, Hamidou Msaidie est d’une discrétion légendaire. Très peu savent de lui, et il est connu pour ne pas faire bon ménage avec les médias. La presse ne connaît pas son âge. Tout juste, soupçonne-t-on qu’il aurait collaboré avec la Fédération française de football. Pourtant, Hamidou est une fierté comorienne, un sportif de haut niveau qui a pu se hisser dans le staff de l’un des meilleurs clubs au monde. « Il faut toujours parler au conditionnel avec lui » rassurent ses proches.

« Je le connais de nom. J’étais venu l’année dernière pour Real Madrid-Manchester City. On voulait le voir par courtoisie… On n’a pas pu » explique Amir Abdou, le sélectionneur national des Comores.

La situation a été pareille avec la journaliste Élie-Dine Djouma. La rédactrice du quotidien comorien Al-Watwan n’a jamais réussi à approcher l’adjoint de Zidane. « J’ai déjà écrit plusieurs articles sur lui malgré la difficulté à recueillir des infos le concernant » confie-t-elle.

« Il est tellement méconnu que, lors de la dernière finale de la Ligue des champions, il était à côté de Zidane au bord de la pelouse et certains l’avaient pris pour un ramasseur de balles », raconte Moussa Fayssoil, directeur de la communication de la Fédération comorienne de football.

Plus encore, Usain Bolt a cédé face à lui après au moins six années de demandes répétées. Hamidou Msaidie n’a toujours pas accepté. Dans le travail, Msaidie sait préserver ses secrets. C’est peut-être son premier atout.

Un spécialiste de la réathlétisation

S’il est moins connu que son collègue David Bettoni, une petite enquête révèle que ce Comorien originaire de Mitsamiouli est en fait un compagnon de route de Zidane depuis la Castilla, l’équipe réserve du Real.

Dans les documents officiels comme sur le site du club, Hamidou Msaidie est présenté simplement comme un « adjoint », au même titre que Bettoni, et ce, même si dans les faits, son rôle est légèrement différent. En effet, Hamidou est essentiellement axé sur la réathlétisation des joueurs. En clair, il aide les blessés à revenir en forme.

Toutefois, une vidéo sur Internet de Msaidi le présente comme un expert de la fasciathérapie. «Le principe est de se faire soigner même quand ça va », s’amuse-t-il dans cette interview. Le traitement consiste à détendre, à assouplir les fascias, les tissus, qui sont parfois tendus, parfois trop courts, parfois trop durs. Une technique nouvelle qui permet aux joueurs de mieux et vite récupérer.
Sur le chemin de Madrid

Selon Élie-Dine Djouma, à la base, Hamidou était un kiné de formation qui avait son cabinet en Ile-de-France. Sa rencontre avec Zidane remonte en 1998, quand le joueur français en compagnie de quelques amis avait sollicité son service. Intervention appréciée, Zidane enverra vers lui plus tard l’un de ses fils.

«Msaidie a assuré et Zizou est tombé sous le charme. Définitivement », rassure la journaliste. Ce succès sera le principal critère sur lequel Zidane se basera pour le sélectionner, une fois que l’ancien numéro 10 de l’Équipe de France va atterrir à Castilla, la formation jeune des clubs de Madrid. Puis, Hamidou va grimper les échelons, au même rythme que l’entraîneur français.

Hamidou Msadié assure son poste aux côtés du champion du monde 1998 avec David Battoni. Il a intégré la formation A sous la houlette de Zinedine Zidane. L’ancien meneur de jeu des galactiques a été officiellement nommé entraineur du club le 4 janvier dernier 2016 à la place de Rafael Benitez. « C’était après la nomination de Zizou que le Français a fait appel à son kinésithérapeute personnel », rappelle Fayssoile Moussa, chargé de communication de la Fédération de football comorien.

Depuis qu’il travaille à Madrid, Zidane lui fait confiance. Les résultats de l’équipe lui donnent sans doute raison.

Vie privée, black-out

Chez lui à Mitsamihuli au nord de Ngazidja, son père, Mohamed Msaidié, un ancien militaire de l’armée française, a fêté le succès de son fils pendant plus de vingt-quatre heures, quand le Real Madrid a gagné pour la douzième fois la Ligue des Champions en 2017.

Hamidou est le tout premier Comorien qui progresse en Liga, championnat professionnel espagnol. Dans son pays, les Comores, il reste une référence et une source d’inspiration pour nombre de jeunes joueurs qui rêvent encore d’atterrir à la Maison-Blanche.

Afrotribune.com

1 commentaire sur Hamidou Msaidie, un Comorien « magicien » au Real Madrid

Répondre à moumou Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*