Hassani Hamadi désavoue le conseil de l’île

Dans une conférence de presse aux allures de meeting, le gouverneur de l’île autonome de Ngazidja a affirmé qu’il prend acte de l’acte du conseil, mais il a le droit de ne pas réagir du moins pour le moment. «  La motion de censure est un droit reconnu au conseil de l’île avec l’article 57 de la loi statutaire de Ngazidja. Toutefois, cet article ne prévoit pas une date précise pour évincer les commissaires. Je peux donc le faire maintenant, dans un mois ou dans trois ans ».

Le gouverneur a rendu hommage aux sept conseillers ayant boycotté la motion de censure. « Ils ont sauvé Ngazidja et l’histoire les jugera. Je présume que les autres conseillers sont au courant de la tenue de cette conférence, mais ils ont jugé utile de ne pas venir. De toute façon, mes projets n’ont pas besoin du soutien du conseil si Allah, le président Azali et les Wangazidjas sont avec moi » a-t-il fait savoir.

A.Athoumane

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*