« Hier on a vu des assassinats (Combo, Dr Assad), aujourd’hui, on voit des lynchages publics »

Colonel Combo a été assassiné mystérieusement pendant la présidence de Sambi. Ce jeune de Magoujou a failli aussi  être assassiné par un lynchage public à cause de Sambi.
Après la mort de notre compatriote Combo Ayouba, assassiné mystérieusement pendant le régime de Mohamed Abdallah Sambi, nous avons été des témoins impuissants, le 19 juin 2015 de l’agression de ce jeune de Magoudjou qui a failli perdre sa vie par un lynchage public très violent exercée par la milice de Sambi.

De tels actes barbares publics sont révoltants mais le triste dans cette histoire, c’est le silence de nos autorités religieuses et politiques qui n’ont rien dénoncé ni condamné à ce jour ces agissements devant la mosquée de la capitale ou beaucoup des diplomates étrangers effectuent leur prière.

image

L’agression des partisans politique de Sambi contre ce jeune à la mosquée de Moroni montre une fois de plus leur méconnaissance à la religion, surtout une preuve de plus que leur leader est un pyromane politicien qu’un prêcheur religieux. Le mois du Ramadhoine n’est-ce pas la période ou le prophète conseillait aux fidèles de s’absenter aux actes de guerre et de affrontements ?

Pourquoi le Grand Mufti de la République n’a-t-il pas dénoncé ce lynchage ? N’est-il pas de son devoir en tant que premier gardien rempart de la religion, de dénoncer l’instrumentalisation de ces lieux de culte dans notre pays ?

Pourquoi aucun homme politique n’ose-t-il critiquer cette violence politique faite à un Fidel venant d’accomplir sa prière?

Hier on a vu des assassinats mystérieux perpétrés pendant que Sambi était au pouvoir dans notre pays, (Combo, Dr Assad), aujourd’hui, on voit des lynchages publics qui se déroulent devant le même Sambi sans que cela interpelle notre conscience.

C’est quand la population Anjouanaise que nous sommes comprendra que Ahmed Sambi est un danger pour la cohésion sociale et la paix aux Comores ? Le 19 juin est révélateur de sa personnalité, en voyant les images vidéo, il a laissé passer cet acte comme si c’était naturel. Un autre dirigeant aurait agi d’une autre manière.

Les Anjouanais qui ne sont pas derrière l’ancien Président Sambi appellent à la prudence face au comportement pyromane du Chef du Parti Juwa. Aujourd’hui, il a fait ça devant une mosquée et le 6 juillet il se passera quoi ?

Bourhane Houmadi

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*