HOMOSEXUALITÉ : QUEL CONSTAT AUX COMORES ? Faut-il instaurer la Charia dans sa totalité ?

homoLe monde actuel est en ébullition à cause du phénomène de l’homosexualité.

Les grandes puissances font face à la montée massive du nombre croissant d’homosexuels. Des Etats-Unis en passant par la Belgique, les Pays-Bas jusqu’en France, le sujet occupe les pensées et fait réagir les maitres de ce monde.

Les pratiquants étaient il y’a 10 ans de cela considérés comme des personnes souffrant de déficience mentale. Aujourd’hui, des lois promulguent le libre mariage de deux personnes du même sexe. Le monde d’aujourd’hui est dirigé manifestement par les lobbies gays, juifs et francs maçon.

Devant cette effervescence, on est en droit d’analyser d’une manière concrète, la situation dans notre pays face à ce fléau.

De confession musulmane, les Comoriens dans leur majorité rejettent cette pratique immonde. Pourtant, cette calamité touche de plein fouet la société Comorienne avec un changement radical puisqu’à  l’heure actuelle, les fanatiques de ce genre d’orientation sexuelle ne se cachent absolument pas. On peut unanimement avancer le fait que tous les Comoriens sans exceptions savent pertinemment que coucher avec une autre personne du même sexe est un acte prohibé par la religion, par la loi mais aussi par nos coutumes. Mais une soif d’argent et le désir de suivre la tendance de la mode conduit certains de nos compatriotes à nier leurs origines, leur religion, leurs familles, leurs amis ainsi que la société dont désormais ils ne s’identifient plus.

Aujourd’hui, force est de constater que cette fatalité est rendue légitime tant les jeunes Comoriens résidant aux pays mais aussi ceux de la diaspora  s’adonnent à cœur joie à cette abjection.

Actuellement aux Comores, un phénomène nouveau a fait son apparition avec les surnoms violettes (lesbiennes) et oranges (homo). Ces personnes sont identifiables facilement par leurs habillements mais aussi par le fait que désormais, elles ne se cachent plus.

Tout le monde connaît l’influence de Massoundi qui est unanimement reconnu comme étant l’instigateur de cette hérésie au même titre que Sélémane. D’autres ont suivi et à présent toutes les couches composantes de la société sont frappées par cette ignominie. Selon un témoignage recueilli sous l’anonymat, les partisans de cette dépendance décident de plus en plus à sauter le pas et s’engagent officiellement dans le mariage.

Aux Comores, il existe trois différentes couches d’homosexuels. Il y’a en premier lieu ceux qui cherchent l’argent. On les reconnaît puisqu’ils suivent la mode et dépensent des sommes colossales sans pour autant qu’ils aient des sources de revenus. Il y’a les homosexuels de nature. C’est-à-dire ceux qui ont cette épidémie dans le sang. Il y a ceux qui le font juste pour le plaisir sans rien attendre en retour. Ces derniers sont ceux qui n’ont pas reçu une bonne éducation.

Les Comoriens de la diaspora jouent eux aussi un rôle prépondérant dans la propagation de ses actes. En effet, plusieurs Comoriens de l’extérieur tombent lâchement dans cette déchéance. Un homme qui a débarqué récemment en France est considéré comme étant la femme de deux homme hautement place dans l’appareil étatique. Un autre s’est marié avec une femme et a eu des enfants mais paradoxalement, il vit avec sa famille chez un blanc considéré comme son partenaire sexuel. Un autre témoignage  fait état d’une femme qui a posté une photo prise avec un homme sur facebook. Peu de temps après, ses amis ont commencé à lui dire clairement que son mec était indiscutablement homosexuel. Un homme politique, un symbole de la nation se trouve être lui aussi un homosexuel.

Tous ces exemples montrent à quel point cette pratique malsaine s’est infiltrée dans tous les compartiments qui composent la société Comorienne. Il reste présentement à prendre les mesures adéquates pour stopper cette hémorragie. Faut-il instaurer la Charia dans sa totalité ?

En tout cas, pour un Etat musulman, ces pratiques ne peuvent absolument pas rester impunies. Il est dit que lorsqu’un homme couche avec un autre homme, le trône d’Allah tremble.

 

Med Youssouf / Comores infos

4 commentaires sur HOMOSEXUALITÉ : QUEL CONSTAT AUX COMORES ? Faut-il instaurer la Charia dans sa totalité ?

  1. J’ai l’impression de lire un article de propagande d’une église du XVéme siècle. Sérieusement pourquoi s’intéresser à ce que les gens fontde leurs bites quand il y a des problèmes bien plus graves dans le pays La presse que je soupçonne contrôlée par L’État recentre tout sur des problèmes dont tout le monde s’en fout et utilise la religion pour nous enculer reveillez vous et observez.

  2. par la barbe du Prophete l’auteur de cet article débile et inculte n’a pas de vue sur la réalité actuelle et positive Il faudrait l’ interner

  3. Rien a dire sur une violance de la nature ace point.que la natur meme ce defande un jour plus tard. Quad -t-est ce que te comment la reponse attendons un peux plus tard.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*