Houmed Msaidie du CRC accuse Sambi de « déstabilisation »

msaidie24 heures après la sortie publique de l’ancien chef de l’Etat Ahmed Abdallah Mohamed Sambi, la classe politique s’interroge sur son discours notamment sur certains points jugés « contraire à l’esprit républicain ». C’est le cas de Houmed Msaidie, secrétaire général de la convention pour le renouveau des Comores (CRC) qui a l’impression que Sambi «campe toujours sur son ego ».

Intervenant quelques heures après l’intervention de l’ancien président Ahmed Abdallah Sambi, le secrétaire général du parti CRC n’y va pas par quatre chemins pour épingler ce discours surtout sur certains points. Sur l’appel à la révision de la constitution, ce ténor du parti de l’ancien président Azali Assoumani pense que Sambi est un « ennemi de la stabilité : en 2007, à Anjouan quand un de ses candidats n’était pas élu au premier tour, en 2009 pour cette histoire de révision de la constitution, en 2010 quand il n’a pas voulu quitter le pouvoir. Et maintenant, il veut tout de suite imposer un débat sur la constitution alors que Mohéli n’a pas fini son mandat ». Houmed Msaidie a l’impression que Sambi « campe toujours sur son ego puisque tout doit être dimensionné à ses ambitions, à lui seul et non pas à la stabilité du pays ».

Néanmoins, l’ancien ministre des finances du président Azali reconnait que le débat devait avoir lieu et que « la tournante a permis aux comoriens de vivre dans la stabilité et a pu conjurer les coups d’Etat ». Msaidie s’interroge sur le fait que l’ancien président n’est pas descendu de son piédestal. « Sambi n’a pas compris qu’il n’est pas le président des Comores. Parce que parfois, il s’arroge des prérogatives qui ne relèvent plus de sa compétence ».

Le secrétaire général de la convention pour le renouveau des Comores se dit surpris de l’opportunité d’un tel débat au moment où le pays est phase pour la réussite du programme IPPTE qui se poursuit jusqu’à la fin de l’année 2013. Pour lui, « il faut oser soutenir ce qui marche et condamner ce qui ne va pas ».

A la question de savoir si vraiment la rupture entre Iki et Sambi est consommée ?

Ce ténor de l’opposition pense que les faits disent le contraire, car son parti avait déposé une plainte contre l’ancien président sur le projet de la citoyenneté économique, et sur le projet habitat et que «rien n’a été fait » jusqu’alors.

Maoulida Mbaé HZK-Presse

1 commentaire sur Houmed Msaidie du CRC accuse Sambi de « déstabilisation »

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*