Ikililou : Nomination à des hautes fonctions de l’Etat : Le couple présidentiel privilégie ses amis

Au nom de leur gratitude envers certains de leurs soutiens, le président Ikililou Dhoinine et son épouse ont été amenés à effectuer des nominations parfois peu adaptées.

Les trois nouveaux ambassadeurs des Comores auprès des Nations unies à New York (Kaambi Roubani), à Bruxelles (Ali Saïd) et en Arabie Saoudite (El Kabir) ont la particularité de n’avoir jamais fait partie des effectifs du ministère des relations extérieures. En outre, chacun de ces trois partisans du président Ikililou Dhoinine traîne, à un degré ou un autre, une casserole liée à ses fonctions antérieures. Ils représentent donc un bon exemple des récentes nominations « approximatives » décidées par le chef de l’Etat. Il en est de même avec la désignation récente de trois autres diplomates, originaires de Djoiezi, le village natal du président Dhoinine à Mohéli. Le premier, Adani Abdoulhaniou, secrétaire-greffier au tribunal de l’ile, a été nommé ministre conseiller à l’ambassade des Comores au Sénégal, tandis que les deux autres, Salim Boinaisi et Abdou Chakour Halisi, ont été respectivement nommés ministre conseiller à l’ambassade à Madagascar et conseiller culturel à celle du Caire

Ce type de choix présidentiel se reflète également dans la nomination des directeurs généraux de l’aéroport international (Omar Mohamed), de l’Agence nationale de l’aviation civile et de la météorologie des Comores (Bourhane Ahmed Bourhane), et de Com’Air Assistance (Mr Chamssoudine). Le premier est un préparateur en pharmacie, le second dirigeait auparavant la Com’Air (assistance des avions au sol), où il avait brillé par l’opacité de sa gestion, et le troisième était caissier à la Banque internationale de commerce (BIC) et n’a aucune connaissance technique du secteur aéronautique, même s’il est par ailleurs l’époux de l’une des sœurs de la première dame

1 commentaire sur Ikililou : Nomination à des hautes fonctions de l’Etat : Le couple présidentiel privilégie ses amis

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*