Ikililou se range du côté des Mahorais

Le président Ikililou a licencié un journaliste pour avoir écrit un article sur la situation des Comoriens à Mayotte. Le célèbre journaliste Ali Amir Ahmed avait écrit un article qui montre la situation des Comoriens à Mayotte mais le président n’a pas du tout apprécié. On reproche au journaliste sa liberté de ton mais aussi dans son dernier papier d’avoir parlé de Mayotte «Mayotte. Violences contre les Comoriens des autres îles ».

Vous êtes averti, si vous souhaitez garde votre travail ne parlez surtout pas de Mayotte ni des problèmes des Comoriens à Mayotte. Il ne reste plus que quelques jours au président Ikililou avant de quitter définitivement le pouvoir.

8 commentaires sur Ikililou se range du côté des Mahorais

  1. Au lieux de vous acharner sur mayotte jour et nuit , faites marchés les Comores . Mayotte a fais son choix pourquoi vous ne le respectez pas ? Bande de trissotins. Mayotte certe est terre comorienne mais elle a decider de ne pas vivre avec votre indépendance à la merde et à la con . Constuisez vos îles et faites les marcher et arrêtée de dire que c’est la faute a la France. Vous vous croyez supérieurs a Mayotte ? Ben montrez que vous l’êtes en laissant mon île trankil et redreseez vos Comores.

    • Tu as probablement raison, je suppose que t’es fière de ton île. Mais au lieu d’injurier les comoriens et vouloir disculper les français pour le coup de frein imposé à nos îles depuis l’indépendance, cherche plutôt à savoir pourquoi les français occupent Mayotte et comment les français ont détourner le référendum pour l’indépendance et dans quel but et au détriment de qui. Pour info : Mayotte n’a pas choisi de rester colonisé, on lui a imposé. Alors apprend ton histoire cher voisin pou ne pas dire compatriote.

      • qu’on soit imposé la colonisation ou pas on n’est fière car alhamdoulilah on vie mieux il y a du travaille, le soins et des écoles donc mon cher voisin si vous trouvé que l’indépendance c’est mieux restez chez vous. Arrêtez de votez pour des incompétents. ne fuillez pas votre choix

  2. C’est un bon à rien comme tous les autres responsables comoriens. Ne vous en offusquez pas puisqu’il a été fidèle comme ses prédécesseurs, aux pratiques du pouvoir aux comores avec tout son lot d’injustice et vole en tout genre.

  3. C’est maintenant que vous osez le critiquer à la veille de son départ…. mais autrefois les bouches étaient scellées…

  4. si le président a osé licencié ce journaliste il est hors-jeu car moi je me demande pourquoi nos autorités laissent LaFRANCE de faire n’importe quoi sans rien dire que Mayotte est une terre comorienne que cette diable puissance l’accaparait.

  5. Ikililou pendant sa campagne électorale disait qu il allait prendre une initiative surprenante sur Mayotte!!! En cinq ans il n a rien fait. Et son décret contre Ali Amir ne peut en aucun cas effacer la sanction que lui a infligé le peuple en votant contre sa femme, ses vices présidents et ministre. Ce décret de la dernière heure conforte son image de « président par accident ».

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*