Il y a de quoi s’inquiéter…

Opinion libre: L’ultimatum des Comoriens de Ndzuwani vivants à Ngazidja, doit être pris au sérieux par les autorités et l’ensemble des partis politiques. Soyons tous vigilants, pour ne pas tomber dans le piège comme en 1997 , lorsque les opposants du feux président Mohamed Taki Abdoulkarim,paix à son âme, jouaient avec le feu, en encourageant d’une manière ou d’une autre les séparatistes . A cause de leurs désenchantement, le pays à toucher le fond avec les conséquences néfastes que nous connaissons.

Aujourd’hui , quelque soit le dissensus entre le pouvoir du colonel président et l’opposition, l’unité et l’intégrité territoriale du pays, doivent être préservées par tous et partout.

Les participants du regroupement de naziko, ont le droit comme les autres fans de Fundi de Ngazidja et de Mwali dedemander la levée de l’assignation en résidence surveillée de leur héros, mais en aucun cas, ils n’ont le droit de s’attaquer à leurs frères de la grande Comores. S’ilspensent qu’ Azali leur doit des comptes, ce dernier vient de leur donner , l’arme fatale pour le combattre. Il les a convoquéle 29 juillet prochain à évaluer sa politique par rérendum . Pour montrer au président Azali votre mécontentement votez donc massivement le NON.

NON à ses agissements,

NON à sa politique,

NON à son oppression ,

simplement NON.

Ye Komor no wa Komor mliyo ho masiwani

na si riliyo pvondze, ngaridjowuvukahohwandza

he rabil’ghalamina ze djaman piya salam.

Said ALI Moegni Houssein

4 commentaires sur Il y a de quoi s’inquiéter…

  1. Un article pathétique tout comme son auteur , le peuple comorien va traquer ce connard de président fou et malade mental ainsi que ses proches malades sans honneur et dignité , si Azali veut vraiment un reférendum qui le fasse dans les normes et respect des institutions , contrairement à ça , tout va saigner plus que Rwanda et lui et ses proches seront responsables bande de voyous sans dignité . La communauté internationale témoins et signataires des accords cadres de fomboni l’a bien avertit de sa folie . à mort Azali et ses voyous et vive comores dans l’unité et la paix , rien de plus.

    • monsieur dounaid je suis entièrement d’accord avec vous.ce que l’auteur de cet article n’a pas compris et ne comprendra jamais, c’est que aux comores il n’ a jamais eu des votre transparents .qu ‘est ce qui nous rassurent que les caisses ne seront pas remplies pas remplies la veille ( par le bulletin oui)?
      restons très vigilants.le colonel président déclare à travers les médias qu’il pendrait le risque de quitter le pouvoir en 2019 en organisant des élections anticipées tout en étant candidat.comprenons que dans ses analyses le »oui »va l’emporter et si c’est le cas,il va surement se déclarer candidat à sa propre succession, et en cas de succès il nous faire comprendre que la constitution qui vient d’être votée ( là on est en 2019) a prévoit un mandat de 5 ans pour les présidents donc son mandat débutera en 2019 et prendra fin en 2004.comme il sera renouvelable, il se portera de nouveau candidat pour arriver en 2030( rêve de son émergence ??????)

  2. nous n’appellons personne à aller voter plutôt le contraire. voter est un droit dans un pays de droit mais la situation actuelle mérite autre chose que des élections truquées d’avance.
    le peuple comorien en a marre de divisions
    Azali est incapable de réunir les enfants de ce pays tôt ou tard il sera reconduit dans les tribunaux internationaux afin de repondre à ses crimes.
    vive les comores dans l’ensemble
    à bas la dictature

  3. Celui qui a rédigé ces explications est un con de grand chemin tu crois que azali et ses amis ont organisé un référendum pour rien, comme l’a dit le VP Djanffar concernant les assises, tout est acté d’avance. Tu es con parmi les cons.

Répondre à mahamoudmoussy Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*