Il y a trois personnes à propos de qui on n’interroge pas

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

D’après Fadala Ibn ‘Oubeid (qu’Allah l’agrée), le Prophète (que la prière d’Allah et son salut soient sur lui) a dit: « Il y a trois personnes à propos de qui on n’interroge pas (1): un homme qui a disputé à Allah son rida et certes son rida est l’orgueil et son izar est la puissance, un homme qui doute concernant Allah et celui qui désespère de sa miséricorde (2) ».
(Rapporté par Tabarani et authentifié par Cheikh Albani dans Sahih Targhib n°2900)

(1) C’est à dire que tu ne peux pas savoir à quel point leur situation est mauvaise et à quel point le sera également leur destination. Cette phrase est une métaphore pour montrer la mauvaise situation de ces gens.
(Hachiya Sindi Ala Mousnad Ahmed, hadith n°23943)

(2) Le rida est un vêtement que les arabes portaient pour couvrir le haut du corps et le izar est celui qu’ils portaient pour couvrir le bas du corps. Certes le hadith ne veut nullement dire qu’Allah porte des habits, qu’Il soit élevé au dessus de cela, mais simplement que l’orgueil et la puissance sont parmi Ses caractéristiques et attributs.


عن فضالة بن عبيد رضي الله عنه قال رسول الله صلى الله عليه وسلم : ثلاثة لا يسأل عنهم : رجل نازع الله رداءه فإن رداءه الكبر وإزاره العز ورجل في شك من أمر الله والقنوط من رحمته
(رواه الطبراني و صححه الشيخ الألباني في صحيح الترغيب و الترهيب رقم ٢٩٠٠)hadith du jour

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*