Inauguration de l’adduction d’eau potable de HOANI et MBATSE à Mohéli

Après le Nioumakélé il y a quelques semaines, c’est cette fois-ci à Mwali dans la région de Hoani que le Président de la République est venu inaugurer un projet d’adduction d’eau qui rentre dans le cadre de l’adaptation de la gestion des ressources en eau aux changements climatiques. C’est le Maire de la localité Mr Hazali, qui est également le maire des maires de Mwali qui a pris la parole le premier pour remercier le Président Azali d’être venue personnellement dans la région pour un projet important pour les 5433 habitants concernés. Grace à ceux projets certaines activités agricoles qui avaient disparus comme, la culture maraichère, sont réapparues. Pour sa part le Représentant Résident du Pnud, Matthias Naab a pour sa part affirmé que ce projet de 5 millions de dollars est le fruit des efforts communs des agences du Système des Nations Unies et de la mobilisation de l’Etat Comorien. Il s’est dit heureux que ce projet soit entièrement réalisé par des compétences comoriennes. La tuyauterie made in Comores de l’entreprise Mamadaly à Anjouan, des ingénieurs comoriens soutenus par des volontaires des Nations Unies et une autre entreprise comorienne SOGEM gérée par une femme très dynamique de Mwali s’occupe de la gestion. C’est un projet pilote qui doit être un modèle dans l’ensemble de la région de l’Afrique Austral. Puis le Gouverneur de l’Ile de Mwali Said Mohamed Fazul présent dans la cérémonie mais qui souffrait d’une angine s’est fait représenté par le Gouverneur de l’Ile d’Anjouan, le Dr Salami. L’eau c’est la vie. Mais elle se fait rare y compris dans notre pays, à cause du changement climatique, a dit le Gouverneur Salami. C’est un problème planétaire qui demande des solutions locales. Donc Hoani est aujourd’hui ce modèle que nous voulons montrer au monde. Et les habitants de cette région ont une obligation de résultat dans ce projet.
Ensuite le Président de la République a pris la parole pour une allocution en langue nationale. Il a abordé plusieurs sujets concernant l’éducation civique, la responsabilité de chacun de nous dans le développement. Mais il a surtout parlé de l’entretien qu’il a eu la vieil avec les Gouverneurs et qui a abouti à un terrain d’attente sur la façon de gérer ce pays, au nom de l’intérêt général. Il a fait comprendre que les petites querelles ne cesseront jamais. Entre frères et sœurs on se chamaille. Entre époux et épouses on se dispute, entre amis on se tiraille. Alors il n’y a pas de raison qu’entre dirigeants d’un pays il en soit autrement. Mais sur les sujets qui concernent l’intérêt supérieur de notre pays, nous nous retrouverons. Et s’agissant du projet eau, le Président a attiré l’attention des comoriens sur le fait l’eau est une denrée épuisable et qu’il est de notre devoir de faire en sorte que les générations futures puissent vivre en paix. Il a remercié le PNUD de tous ces efforts qu’il déploie pour notre pays. Mais par la même occasion il a demandé aux comoriens de ne pas trop compter que sur l’aide publique au développement. Nous devons apprendre à nous prendre en charge et ensuite l’aide viendra en complément.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Beit Salam

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*