Inauguration de l’Ecole nationale de police

Après onze mois de chantier, le bâtiment de l’Ecole nationale de police (Enp), construit sur le site de Trenani à Ndzuwani, est enfin prêt. Il a été inauguré, jeudi 24 mai, par le chef de l’Etat. D’autres personnalités publiques ont assisté à la cérémonie à l’instar des ministres de l’Intérieur et des Relations extérieures, du gouverneur de Ndzuwani et du représentant résidant du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud). Dans son allocution, le président Ikililou a insisté sur la compréhension du métier d’agent de maintien de l’ordre: “La police n’est pas là pour fouetter les gens, ni les importuner, mais pour les éduquer à devenir des citoyens responsables. Car, comme dit l’adage, il vaut mieux prévenir que guérir”. L’Enp aura en effet comme mission de “garantir une formation initiale adéquate aux nouvelles recrues et une remise à niveau du personnel en place dans tous les domaines opérationnels“, et “cela inclut les domaines des droits de l’homme et du renforcement de l’Etat de droit“, comme l’a montré le représentant du Pnud, Douglas Casson Coutts. Le coût de sa construction est estimé à quatre-vingts millions de francs octroyés par le Pnud et son équipement en mobilier a coûté vingt-cinq millions, une contribution du gouvernement comorien. Le gouverneur de l’île voudrait que cet établissement serve de modèle d’unification nationale et de lutte contre l’esprit chauvin. “Nous formulons le voeu qu’il serve à renforcer la sécurité intérieure de notre pays, à assurer le maintien de l’ordre, l’Etat de droit et l’encrage de Ndzuwani au sein de la République“, a souhaité Anissi Chamsidine. Et, à cet effet, il “invite le gouvernement de l’Union à réfléchir d’ores et déjà sur la possibilité d’installer ou de délocaliser d’autres administrations à caractère national, pour leur représentation à Ndzuwani et à Mwali; c’est ainsi que nous vaincrons l’esprit d’insularité et toute forme de velléités séparatistes”. La construction de l’Enp fait partie du projet dit de “restructuration et renforcement des capacités opérationnelles de la police nationale”. Ce projet est parmi les douze programmes financés par le Système des Nations unies à travers le Fonds de consolidation de la paix.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

 

yékassouomo yé taharifa hiyo karibou hou cliké harimoi  ye pub, ye pub hiyo hi oudjoulizé habari za bourré kouézi

SM

1 commentaire sur Inauguration de l’Ecole nationale de police

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*