Inauguration du centre de formation et d’insertion professionnelle de Nyumamdro Kiblani à Djomani

Lundi 9 mai en fin de matinée avait lieu l’inauguration du centre de formation et d’insertion professionnelle de Nyumamdro Kiblani à Djomani. Étaient notamment présents le gouverneur sortant de l’île de N’Gazidja M. Mougni Baraka, Mme Marie Herrisé, représentante du Service de Coopération et d’Action Culturelle (SCAC) de l’Ambassade de France, ainsi que M. Antoine Huart, délégué de l’association Sadev 94.

Une centaine de personnes sont venues inaugurer lundi 9 mai à Djomani un centre de formation et d’insertion dans le domaine du bâtiment. Grâce à ce projet financé par le Programme franco-comorien de codéveloppement (PFCC) à hauteur de 34 millions de francs comoriens, soit 70 000€, une quarantaine de jeunes sortis du système éducatif seront formés chaque année. Deux sections sont mises en place : maçonnerie-charpente et plomberie-électricité.

Marie Herrisé a tenu à souligner durant son discours que « La formation professionnelle est un levier essentiel pour l’économie des Comores, car relever le niveau de qualification des jeunes est un atout pour la performance des entreprises comoriennes. » En effet, a-t-elle ajouté, « Les jeunes déscolarisés qui suivent et qui suivront cette formation, par l’apprentissage des métiers de bâtiment, d’électricité et de plomberie, seront demain les ouvriers et les bâtisseurs de l’avenir de l’Union des Comores et de son développement. »

Ce projet de centre de formation et d’insertion, porté par la commune de Nyumamdro Kiblani et la confédération des associations de Djomani en France, avec l’appui de la fondation SADEV, de la région PACA, du gouvernorat de l’île et du Gref, s’inscrit dans un objectif plus large : doter l’île de Grande Comore d’une main d’œuvre qualifiée dans le domaine du bâtiment.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*