Incendie du véhicule de Dhoulkamal: La police scientifique à pied d’oeuvre

À la suite des actes de violence relatifs aux incendies de véhicules d’Etat survenus ces derniers jours, le Ministre de l’intérieur, Mohamed Daoudou condamne avec la plus grande fermeté ces actes barbares au détriment du patrimoine de l’État. 

Dans un point de presse tenu ce lundi, le Patron de la sécurité intérieure a annoncé que les services compétents s’y penchent pour faire la lumière sur cette affaire et mettre la main sur ces malfaiteurs. Dans le cadre de l’enquête concernant l’incendie du véhicule de fonction du vice-président de l’Assemblée de l’Union des Comores et Président de la Commission chargée de l’enquête du programme de la citoyenneté économique, la Police Scientifique et la Brigarde de recherche de la Gendarmerie Nationale sont à pied d’œuvre pour prêter main forte à la justice comorienne. Pour l’heure aucune piste n’est écartée.

Ministère de l’intérieur 

1 commentaire sur Incendie du véhicule de Dhoulkamal: La police scientifique à pied d’oeuvre

  1. Non monsieur le ministre de l’intérieur ce n’est pas un acte barbare .Vous récoltez ce que vous avez semer.En démocratie tous les citoyens ont le droit de s’exprimer de dire ce qu’on pense .Azali est venu dans nos villes et villages solliciter nos scrutins nous avons donc le droit de le critiquer de critiquer son gouvernement.Si monsieur le ministre vous nous enlever ce droit ,vous poussez ces gens à agir dans la clandestinité et le résultat de la politique en cacheté ce sont des voitures brûlées,des hommes enlevés,des maisons détruites…alors un conseil monsieur le ministre laissez les gens vidés leur sac dans les radios et télé.Si quelqu’un vous dit en face que votre politique n’est pas bonne pour les comoriens ça vous fait quoi?Comme disent nos amis ivoiriens.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*