Infrastructures routières : Les travaux du tronçon Washili-Dimani «démarrent début juillet»

Lors d’une rencontre avec une délégation de la région, le secrétaire général du gouvernement a indiqué que la société Sogem a été choisie pour mener les travaux et que le contrat allait être signé aujourd’hui et a révélé, par ailleurs, qu’après la signature du contrat, les travaux devront débuter au début du mois de juillet prochain, dans un premier temps par le tronçon Itsinkudi-Mtsangadju et plus tard, la ligne Kwambani-Sidju vers Idjikundzi.
«Au nom du chef de l’Etat», le directeur de cabinet du président de la République, Youssoufa Mohamed Ali, et le secrétaire général du gouvernement, Idaroussi Hamadi, ont convié, hier matin à la présidence de la République, une délégation des régions de Washili et Dimani, pour leur annoncer le démarrage du tronçon de route Itsinkudi-Mtsangadju, le mois de juillet prochain.
Dans son mot d’ouverture, le secrétaire général a déclaré à la délégation que le chef de l’Etat avait souhaité se rendre dans la région pour annoncer la nouvelle mais que «suite à un empêchement de dernière minute, il nous a confié cette mission de venir vous mettre au courant de son initiative».
Idaroussi Hamadi a rappelé les «engagements de campagne» du candidat Azali sur l’énergie et les infrastructures routières : «Après avoir mis fin à l’obscurité, le président nous a ordonné de nous orienter vers les infrastructures routières, et la chance revient à la région de Washili-Dimani pour le lancement des chantiers des infrastructures routières», a-t-il précisé.
Le secrétaire général du gouvernement a indiqué que suite à l’appel d’offre lancé pour la construction de cette route, la société Sogem a été choisie pour mener les travaux et le contrat allait être signé aujourd’hui.

Il a ajouté, par ailleurs, qu’après la signature du contrat, les travaux devront débuter au début du mois de juillet prochain, dans un premier temps pour le tronçon Itsinkudi-Mtsangadju et plus tard la ligne Kwambani-Sidju vers Idjikundzi.
Quant au directeur de cabinet du président, il a orienté son discours sur le choix de ce tronçon Washili-Dimani pour le démarrage des chantiers des travaux d’infrastructures routières.
«Une question de priorités»
Selon lui, ce choix a été fait suite à l’état pitoyable de ce tronçon qui pénalise, depuis de longues années, l’économie de cette région. «Au lieu de faire comme les autres et commencer chez-lui, le président a choisi de donner la priorité aux plus nécessiteux avant de choisir ensuite chez lui», a soutenu le directeur de cabinet.
Une pique, selon toute vraisemblance, adressée à l’ancien gouverneur de Ngazidja et l’ancien vice-président qui, alors qu’ils étaient aux affaires, avaient opté pour la construction de routes qui mènent vers leurs propres régions.
Au nom de la délégation, le notable Ismael Abdou a fait part aux autorités du «désespoir» de la région de Washili-Dimani suite aux longues années durant lesquelles elles étaient isolées du reste des régions de Ngazidja.

Il a saisi cette occasion pour adresser les remerciements de la population de la région au chef de l’Etat pour son choix. «Un mois n’est pas long comparé aux années d’attente et, aujourd’hui, tous les enfants de la région témoignent de leur attachement à la politique de celui qui a pensé à leur souffrance», a-t-il conclu.

Ali Abdou /Alwatwan 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*