Inondation à Nyumadzaha: le taxi Moroni-Mitsoudjé passe de 350fc à 1000fc

« À prendre ou à laisser !». L’on dit que le malheur des uns fait le bonheur des autres. Les passagers de Mitsoudjé et Nioumadzaha étaient pris de court dimanche par les chauffeurs de taxi de la ligne Moroni-Mitsoudjé. Ces derniers ont délibérément augmenté les frais de transport pour les 12 km qui sépare le chef-lieu de Hambou à la capitale fédérale. Au lieu de 350fc réglementaire, les passagers étaient contraints de payer le triple pour un aller simple: 1000Fc.

Les quelques chauffeurs qui desservaient encore la ligne ont profité du désert laissé par les autres transporteurs pour se graisser les poches. En effet, à causes des crues qui avaient pris en otage la RN2 entre Nioumadzaha et Mitsoudjé, plusieurs chauffeurs ont dû renoncer à la zone pour préserver leurs véhicules, le temps d’une accalmie. « À prendre ou à laisser », lançaient les chauffeurs qui avaient décidé de travailler, ne laissant aucun choix aux passagers. L’aller-retour Moroni/Mitsoudjé coûtait donc 2000Fc, ce dimanche là. Du jamais vu ! Les frais sont revenus à la normale lundi. Certains passagers ont pris des photos des plaques des taxis indélicats dans le but de les dénoncer à la police et à la gendarmerie.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*