Inter Iles Air n’a jamais violé l’espace aérien Malgache

Notre compagnie a introduit comme l’exige la réglementation, un programme appelé saison iata été qui commence le dernier dimanche du mois de mars et finit le dernier samedi du mois d’octobre. Ce programme doit après approbation des autorités Malgaches remplacer celui qui était en cours de validité, celui d’hiver.

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

 

Je signale par l’occasion que nous avions introduit notre demande 15 jours avant l’expiration du programme en vigueur au niveau des différentes autorités des pays que nous desservons à savoir la Tanzanie, la France et Madagascar qui ont répondu favorablement sauf l’autorité Malgache qui n’a réagi officiellement que le 3 avril 2017 en nous taxant directement d’avoir violé son espace aérien le 1er avril 2017.

 

Avant de réagir de la sorte, elle aurait dû nous notifier son refus par écrit en donnant les raisons et en prenant soin de mettre notre autorité en copie ainsi que l’ASECNA qui a la charge du contrôle de la circulation aérienne dans la région. Notre vol du 1er avril 2017, a été comme d’habitude exécuté après le dépôt d’un plan de vol en toute règle et qui a été accepté de part et d’autre par les contrôleurs aériens de nos deux pays. En cas de refus, le vol n’aurait en aucun cas pu avoir lieu, sans cette clearance qui est obligatoire.

 

La Convention de Chicago par son article 1, établi la souveraineté de chaque Etat membre pour le contrôle de son espace aérien et au regard de ce qui précède, Inter Iles Air ne peut pas être taxée d’avoir violé l’espace aérien de ce pays frère.

 

Enfin, en ce qui concerne les écarts qui nous sont reprochés, ils sont très discutables et que nos services compétents peuvent prouver à qui veut les vérifier.

 

Seffoudine INZOUDINE

Directeur Général

INT’AIR ILES

DE YATROU

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*