Internet et le réseau téléphonique coupés pendant les incidents à Anjouan et Ngazidja

Ce lundi 25 mars il n’y a pas de panne mais une coupure volontaire d’internet aux Comores pour empêcher la circulation des images de la manifestation sur les réseaux sociaux. Une information confirmée par RFI.

RFI rapporte qu’à partir de la fin de matinée de ce lundi 25 mars, Internet et une partie du réseau téléphonique ont été coupés pendant plusieurs heures. Dans le même temps, les forces de sécurité étaient largement déployées dans la ville, sur des ronds-points ou encore devant des bâtiments stratégiques. Des pick-up remplis de soldats, policiers ou gendarmes circulaient régulièrement dans la ville. Une ambiance très inhabituelle pour les habitants.

Les candidats de l’opposition ont appelé ce lundi à marcher vers le palais du peuple mais les forces de l’ordre ont dispersé rapidement la marche. Il y a eu plusieurs personnes blessées dont 4 candidats à la présidentielle.

Et ensuite l’armée s’est installée dans les rues de Moroni dés la mi-journée invitant la population à rentrer chez elle. Plus de taxis, plus de réseau de télécommunications national pendant quelques heures, les supermarchés et les banques ont également baissé leurs rideaux.

Malgré la coupure d’internet, les images et les vidéos ont circulé sur web et le monde entier.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*