Investi à Moroni le matin, le président des Comores se retrouve dans un cercueil à Marseille l’après-midi

Contribution: L’image est frappante. Les Comoriens de Marseille ont tapé fort en cet énième dimanche de mobilisation contre le régime d’Azali Assoumani, réélu dans le cadre d’une élection anticipée le 24 mars. Les manifestants ont transporté un cercueil. Si à l’intérieur il n’y avait pas de corps, dans leur tête c’était Azali Assoumani qu’il allait allaient enterrer. Un message qui en dit long quand à la colère des Comoriens contre les autorités de leur pays.

La scène comporte plusieurs anecdotes. Dans ses années militaires, Azali Assoumani avait fait balader la dépouille d’un frère d’arme sur un capot de véhicule à Moroni. Mais aussi, la légende dit que chaque personne pour qui on a porté un cercueil, ne tarde pas à passer de vie à trépas. Espérons quand même que notre président reste en vie encore longtemps mais qu’il quitte le pouvoir le plus tôt possible.

Tadji Hachim

1 commentaire sur Investi à Moroni le matin, le président des Comores se retrouve dans un cercueil à Marseille l’après-midi

  1. Azali avec ses ambitions de tuer , emprisonner tous ceux qui sont contre sa folie de pouvoir , alors il ne mérite pas une longevité la vie , il est un homme à abattre sur tous les moyens . Il a déjà montré qu’il est en marge des principes de l’islam et en complicité avec le satan de moufti , il tue pour rester au pouvoir comme s’il ne mourra pas , alors il n’est pas question qu’il continue à vivre . Sa mort que le peuple comorien dans sa majorité attend avec impatience serait une délivrance des Comores , inchallah Dieu répondra à nos prière et Douan.

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*