J0 2012. Elimination logique de Sihame au 100m nages libre

Sihame le chouchou de la Fédération comorienne de natation

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

La nageuse comorienne, l’unique des Jeux olympiques de Londres est éliminée de la compétition au 100m nages libre. Sihame Ayouba Ali n’a pas pu se qualifiée pour la demi-finale de la discipline qui a eu lieu aujourd’hui. Sihame n’a pas pu s’imposer avec son 1’14’’40 devant la sénégalaise Faye (1’06’’42) et la népalaise Dhital (1’10’’08). Aucune de ces deux vainqueurs de Sihame n’a pu se qualifier pour la suite de la compétition. Son élimination est logique pendant que l’athlète ne s’est pas entrainée dans les meilleures conditions. Ces contreperformances n’étonnent personne quand la nageuse soit sélectionnée après une semaine d’entrainement sur les six mois de préparation de la sélection nationale.

La Fédération comorienne de natation continue de faire présenter Sihame dans les grandes compétitions internationales sans se contenter de voir les performances d’autres nageuses nationales. Des championnats des pays arabes de Dubaï en participant aux Championnats mondiaux de natation de Shanghai et aux derniers jeux des îles de l’Océan Indien, Sihame participe pour le plaisir de ses dirigeants.

Alors que la chinoise Y. Tang se confirme pour les demi-finales après une nage de 53.28 secondes, le staff technique de l’équipe national de natation se contente du 1’22 de son ambassadrice pour représenter le pays. Dans une discipline pratiquée officiellement par des dizaines de jeunes nationaux, la Fédération comorienne n’a meilleure que Ayouba Ali.

Après le plongeon de l’ambassadrice comorienne sur la piscine olympique de Londres, seize autres performantes dont les grandes favorites Y. Tang (53’’28) et la danoise J. Ottesen (53’’51) poursuivent la compétition. Sihame devait dès aujourd’hui suivre l’ensemble des épreuves de natation sur les gradins de la piscine olympique.

Auteur: Eliedjouma

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*