JDA du Jeudi 06 Décembre 2012

Le JDA s’intéresse aujourd’hui à l’Arche de Zoé, l’association qui avait tenté de faire sortir illégalement en 2007 une centaine d’enfants tchadiens de leur pays dont le procès s’est ouvert lundi devant le tribunal correctionnel de Paris en l’absence des deux principaux acteurs du projet.

Que faut-il attendre de ce procès après leur grâce par le président tchadien ?

Que pensez-vous de l’absence des principaux accusés ?

Comment s’assurer que cela ne se reproduise plus ?

Peut-on tout faire sous couvert de l’humanitaire ?

Pour en parler avec nous :

Mbaïré Bessingar, directeur de l’agence tachadienne de presse en ligne de N’Djamena

Mtre Philippe Missamou, Avocat au barreau de Paris

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*