En ce moment

« Je ne suis pas Belou »

Les femmes de chez nous

Elle n’est pas belle
Comme on aimerait qu’elle le soit
Pour eux.
Elle est si splendide
Comme elle aime l’être
Pour nous.
Elle n’est pas docile
Comme on voudrait qu’elle le soit
Pour eux.
Elle est si rebelle
Comme lui prescrit
La vie pour nous.

Elle baisse les yeux
Pour déprécier l’impertinence
Elle dulcifie
Modérer
Apaiser
Elle

Force retenue
Bonté incluse
Séduction opportune
Révolte soutenue.
La femme de chez nous

Elle fait tout métier
Elle fait de la vie
Tout un génie

Elle est fauve sauvage
Elle fait de la vie
Toute une défense

Elle est séraphine
Elle fait de la vie
Toute une bonté

Elle est édile
Elle fait de la vie
Tout un ordre

Elle est médiatrice
Elle fait de la vie
Tout un compromis

Elle est sœur émotionnelle
Elle fait de la vie
Toute une affection

Elle est mère diligente
Elle fait de la vie
Toute une réviviscence

Elle est compagne lucide
Elle fait de la vie
Tout un gout

Elle est fille désirée
Elle fait de la vie
Tout un futur

Témoins
De nos fadeurs
Elle fait de la vie
Toute une lecture

Guerrière
Elle fait de la vie
Tout un combat
Pour la paix
La femme de chez nous

Debout
Cachée derrière son trône
Une aiguille entre les doigts
Une pioche dans les bras
Une épée en bandoulière
Une rose sur sa couronne
Du lait dans sa gourde
Un pinceau dans sa poche
Des semences dans son fenil
De l’hameçon dans ses tresses
Des racines dans sa gibecière
Une plume dans son encrier
Des questions dans ses yeux
Des sourires sur ses lèvres

Elle prévoit
Elle charme
Elle subit
Elle châtie
Elle pardonne
Elle offre
Elle fait mieux vivre
La femme de chez nous
Elle gouverne.

Dini Nassur

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*