En ce moment

« Je remercie Dieu que nous ayons une diaspora, belle par son amour pour le pays… »

[Tribune] Je remercie dieu que nous ayons une diaspora comorienne . Elle porte haut les revendications des uns et des autres, ceux qui sont ici, la peur au ventre, lequel ventre est ( aussi) noué par la faim, les salaires impayés de plusieurs mois. Je remercie Dieu que nous ayons une diaspora, belle par son amour pour le pays, belle par les aspirations qu’elle a pour lui. En plus de nous aider à (sur)vivre, dans cet océan de malheur, de peur, de psychose parfois, en nous envoyant quelques subsides, elle peut appeler les choses par leur nom, sans crainte de finir en garde à vue ou en mandat de dépôt. Elle peut publier des documents confidentiels ou non sans qu’elle soit déférée au parquet. Elle peut même appeler à la révolution sans qu’elle soit inculpée de complot contre l’autorité de l’Etat.

Dieu soit loué. Nous avons une diaspora. Qui pense, réfléchit, analyse, manifeste, tempête, critique, entreprend, conçoit, vit dans un Etat de droit. Nous vivons à travers elle. Nous nous repaissons de leur bravoure, de leur action, de leur amour. Nous aussi espérons qu’un jour prochain, ici, dans notre beau pays, nous pourrons penser, réfléchir, analyser, manifester, tempêter, critiquer, entreprendre, concevoir dans un Etat de droit. En attendant, nous faisons de notre mieux pour ne pas nous perdre et aussi pour ne pas finir en prison. En attendant, nous vous regardons vivre en nous demandant, est ce qu’un jour nous vivrons comme vous?

Faïza Soulé Youssouf

2 commentaires sur « Je remercie Dieu que nous ayons une diaspora, belle par son amour pour le pays… »

  1. En lieu et place de tribune, moi je vois la plaidoirie de Mme la procureur de l’opposition qui juge, critique et accuse sans preuves ni fondement, mais à la lumière de son engagement et appartenance politiques.
    En effet, Madame, la diaspora comorienne est fière de son patriotisme, à travers son action à hauteur de 33% du BIP de notre pays.
    Nul besoin d’être flattée ou caressée dans le sens du poils pour en essayant de nous manipuler comme des bœufs, dans le seul but de nous faire adhérer à vos thèses ou foutaises qui n’ont de source que votre haine viscérale et la rancoeur à la hauteur de votre volonté destructrice de rêve et d’espoir pour notre pays.
    Mais c’est peut-être le programme de l’opposition que vous adulez sans réserve aucune, au seule fin de promouvoir votre seule émancipation personnelle, au détriment du « genre » féminin en avant avant-garde du développement de notre patrie.
    Notre a enclenché la marche en avant vers L’ÉMERGENCE 2030,malgré les prédictions apocalyptiques des certains esprits avisés, conscients du tort qu’ils causent à la Nation comorienne, au travers de leurs attaques incessantes contre les autorités, les instances et les institutions de notre mère patrie.
    La diaspora comorienne est consciente de son poids sur l’économie comorienne, depuis nos petits villages jusqu’aux grandes villes et régions de notre territoire national.
    Alors, de grâce, « laissez-nous » tranquille, cessez de parler en notre nom, nous n’avons pas besoin de ventriloque, ni usurpateurs pour faire entendre notre voix et chanter notre patriotisme chevillé au cœur.
    Le populisme de bas étage conduit certains patriotes à s’ériger en nébuleuse, en lieu et place d’une constellation.

    VIVE LA DÉMOCRATIE,
    VIVE L’UNION DES COMORES
    Unité – Solidarité – Développement

    BOINA SaÏd Djaman
    Le patriotisme au coeur de l’action.

  2. Quel beau texte! Des comoriens et comoriennes comme vous, nous donnent espoir, nous encouragent et nous permettent de survivre en attendant mieux.Heureusement que vous existez, que vous résistez et que vous montrez votre amour pour les gens et votre pays.Ce pays se relèvera un jour même si la tache est immense.L’histoire vous donnera raison et parlera de vous comme une simple comorienne qui a toujours aimé son peuple, son pays et tout simplement les êtres humains.

    Ahmed

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*