J’encourage la politique du gouvernorat de Ndzouani

Opinion libre :

Autosuffisance alimentaire! l’expression est lancée; l’idée a germé et il faut une grosse volonté pour passer à l’action.

J’appelle le Gouvernorat à mettre en place une équipe d’experts en agronomie, en politique de l’Environnement pour l’élaboration d’un projet de reboisement par arbres fruitiers sur l’ensemble de l’île en fonction des conditions des terres des zones à reboiser.

Le Gouvernorat doit encourager financièrement cette action par des fonds spéciaux qui pourraient être prolongés par des appels des fonds auprès des organismes régionaux, des associations ou des ONG, voire même des chanceleries.

Chaque localité doit agréer une association fédératrice pour l’exécution du projet.

Ce serait une politique concrète avec obligation de résultats, une participation honnête à la réduction de la faim, véritable porte ouverte à la pauvreté, à la haine et à la délinquence.
L’autre action à mettre prioritairement en place est la législation protégeant les femmes qui sont devenues les proies faciles des fonctionnaires, des responsables d’administration.

Nos soeurs, nos mamans, nos filles subissent les chantages, achètent leurs emplois par leurs corps, sont licenciées faute de ne pas avoir satisfait sexuellement leur supérieur hierarchique. S’en suivent des divorces en chaine, la progression de la prostitution avec toutes ses conséquences économico-sociales.

Nos dirrigeants savent cela! pour y mettre fin, il suffit d’une volonté; une législation contraignante et appliquée.

Le droit de cuissage est un mal absolu capable de faire mourrir une société.

Je crois qu’il n’y aura pas de conflit de compétences ici. Pour des îles à dimension limitée comme les nôtre, une équipe de quelques personnalités bienveillantes, assermentées avec les moyens d’investigations adéquates pourrait enrayer ce mal banalisé et même toléré pour ne pas dire encouragé.

Une quête sous la forme d’une opération « riali miya »(1 euro) sur l’île verrait une grosse participation, je suis convaincu, des femmes pour prolonger les fonds du Gouvernorat sur cette action.
BEN ALI.

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*