Jeux des îles 2019 aux Comores. Le pays est-il apte de relever les défis d’ici le 20 octobre ?

Malgré les doutes des uns et des autres, le commissariat national à la jeunesse et aux sports tentent de rassurer les Comoriens que les JIOI 2019 auront bien lieu aux Comores.

image

Les Comores ayant déjà reçu le drapeau des jeux, ils ont jusqu’au 20 octobre pour convaincre le comité international des jeux (CIJ). Il ne s’agit pas là d’aller faire des risettes et des courbettes aux blancs, non. Il faudra des pièces à conviction. Les délais d’exécution des travaux et les justifications pour montrer la faisabilité sont les deux choses qu’attend le CIJ le 20 octobre prochain.

Le site sur lequel sera construit le complexe sportif en fait partie. Alors que là-bas, l’endroit prévu pour le complexe à Moroni Malouzini, des habitations occupent les lieux. Le gouvernement hésite de déplacer les occupants. Selon des sources concordantes, le président de la république ne veut pas être accusé de méchanceté. Il préfère, si c’est le cas, laisser l’occasion d’organiser ces jeux tomber sur Maurice au lieu de faire déplacer quelques familles.

Oui, si d’ici le 20 octobre le site n’est pas libre, il y a des maigres chances d’accueillir cette aubaine capable de booster un brin l’économie nationale. Personne n’aime se faire blâmer. Mais quand il s’agit d’intérêt général, des sacrifices doivent se faire quand il le faut. En tout cas, on est à J-42 de la date fatidique. Il n’est pas encore trop tard pour que le président médite. Préfèrera-t-il satisfaire un groupuscule de gens au détriment d’une nation toute entiere ? Donnons à ce penseur le temps d’y penser.

Toufé Maecha

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*