Jioi: Les Comores sont bien parties pour l’édition de 2019

Après avoir communiqué en août 2011 leur engagement d’organiser les Jeux des îles de 2019, les Comores sont bien parties pour accueillir les dixièmes jeux sportifs de la région. C’est ce qu’on peut affirmer après l’enthousiasme et la ferme volonté du gouvernement déclarés par Oussouf Soilihi dit Kess, directeur national des sports.

Le dossier comorien de demander l’organisation des jeux des îles auprès du Comité international des jeux serait en bonne voie. Les Comores sont, selon toute vraisemblance, le candidat à l’organisation des dixièmes jeux régionaux. Pour Oussouf Soilihi dit Kess, directeur national des sports, notre candidature est l’unique présenté au Cij et c’est une bonne nouvelle pour nous même si Maurice se positionne en réserve dans le cas échéant. “L’Etat donne son aval pour l’organisation de ces jeux bien que c’est le Comité national olympique qui les supervisera techniquement. On est quand même bien parti pour accueillir dans sept  ans“, confirme Kess qui précise que “si on a pris part octobre dernier à La Réunion pour la dernière réunion du Cij, c’est parce que l’Etat a donné son accord“.

 

Les Comores n’ont pas tout rempli le cahier de décharge. En dépit du manque des installations sportives des disciplines obligatoires – la natation et l’athlétisme -, le directeur national des sports analyse que “on a le temps pour être prêt répondre aux demandes du Cij pour l’organisation des jeux. On peut remplir le dossier technique des jeux d’ici avril prochain, avant la réunion du Cij. Si on obtient à temps les échéances de la construction du complexe sportif promis par les Chinois sur son accord de principe, on peut donc e concentrer sur la construction du village“.Au sein du complexe, il y aurait un stade de football comme une piste d’athlétisme. Cependant, le pays dispose environ cinquante pourcent des infrastructures sportives qu’il propose pour l’édition 2019.

 

Et le projet du complexe chinois ?

 

Le gouvernement s’engage à prendre en charges certains travaux, mais d’autres devaient être réalisés par des partenaires comme il a été le cas dans les autres pays régionaux lors de leur première organisation de ces jeux. Et d’ailleurs ce sont ces précisions que demanderait le Cij en Avril 2013. “Nous devons répondre toutes ces questions au Cij. Nous devons leur préciser sur le cahier de décharge le coût de financement des travaux préalables, les échéances et les partenaires qui s’en occuperont“, précise Kess avant de déclarer que “la construction du village des jeux est la casse tête de notre dossier. Nous avons localisé les lieux pour sa construction que nous allons communiquer plus tard“.

 

Une société locale est déjà contactée pour l’étude de faisabilité du village des jeux contre 12millions Fc. Dans l’attente des études d’évaluation du coût du projet de construction du village, le gouvernement attend également recevoir, selon Kess, l’arrivée en 2013 à Moroni d’une mission chinoise pour le projet du complexe sportif. “C’est un bon signe pour notre pays pour l’obtention décisive de l’organisation des jeux 2019“, conclut Oussouf Soilihi.

Elie

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*