En ce moment

Journée mondiale du tourisme : Valoriser le tourisme intérieur en ciblant la clientèle domestique

A l’instar du monde entier, les Comores fêtent la journée mondiale du tourisme programmée pour le 27 septembre. Sous la présidence du chef de l’État, Azali Assoumani et le parrainage du ministre de l’économie, des investissements…en charge du tourisme et de l’artisanat, Houmed M’saidié, l’office national du tourisme a organisé une cérémonie à l’hôtel Golden Tulip ce samedi. Dans son intervention, le ministre en charge du tourisme est revenu sur l’importance du secteur touristique pour le développement socio-économique du pays en rappelant notamment que le président de l’Union a fait du tourisme, le projet phare du plan Comores émergent d’ici 2030. Pour le ministre, cette journée mondiale –placée cette année sous le thème du tourisme rural- est venue insister sur « l’importance politique et socio-économique du tourisme » dans le monde en général et dans notre pays en particulier. « Nous tenons également à marquer ici l’importance accordée au développement touristique par le gouvernement à travers le plan Comores émergent 2030 et sa déclinaison programmatique envers un plan de développement intérimaire 2020-2024. Un cadre national stratégique pour le développement socioéconomique qui place le secteur au rang de premier socle et faire du tourisme un moteur de croissance forte et inclusive, générateur d’emplois et de revenus pour notre population notamment sa frange la plus jeune. Un tourisme durable qui s’appuie sur la valorisation de nos richesses naturelles, culturelles et sociales » devait préciser le ministre de l’économie qui voit en cette stratégie, plus d’opportunités pour les jeunes et les communautés rurales, plus d’inclusion et d’autonomisation des femmes et des jeunes.

Le ministre en charge du tourisme, Houmed M’saidié est revenu dans son discours sur les conséquences néfastes de la Covid-19 sur le secteur touristique. Il évoquera en effet, des conséquences « qui ont plongé le secteur dans un marasme total » et citera entre autres facteurs négatifs, le confinement, la fermeture des frontières, la régulation des transports. Conscient des difficultés qui sont celles du secteur touristique et de la volonté gouvernementale d’accompagner les différents acteurs pour atténuer les impacts, le ministre des investissements a rappelé que « le ministère en charge du tourisme a organisé des consultations avec les parties prenantes sectorielles afin de mieux cerner le niveau de l’impact et les pertes réelles survenues. Des études d’impacts ont été menées avec les partenaires et un plan de relance multisectoriel a été élaboré. Le concours des partenaires au développement a été sollicité pour le financer ». En attendant que les activités touristiques reprennent au niveau mondial, le ministre Houmed M’saidié propose dans son discours de « valoriser le tourisme intérieur en promouvant des produits touristiques ciblés sur la clientèle domestique en attendant la reprise du flux touristique dans les 2-3 ans ». Pour y parvenir, il enjoint les acteurs à miser sur la découverte de sites naturels, patrimoine culturel, les arts et traditions populaires du pays pour élaborer des offres adaptées à la demande dans sa diversité.

Ministère de l’économie

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*