Khayratillah Mohamed Mladjao

Khary

Khary

Khayratillah Mohamed Mladjao confirme une fois de plus qu’on peut naître, grandir, faire un cursus universitaire aux Comores et briller en Europe. Agée de 31 ans, cette jeune femme originaire de Ouzio dans le Mitsamiouli est enseignante de Français dans un collège en région parisienne. Cette brillante professeur est un pur produit de l’université des Comores.

Elle fait partie de la première génération d’étudiants de cette unique université publique du pays. Malgré le décalage du niveau, Khayrati pour les intimes a suivi avec brio ses études en Lettres Modernes en France avant d’intégrer l’éducation nationale française. «Cela était très dure au début. J’avais de très bonnes moyennes aux Comores, mais quand j’ai commencé les cours ici, je me rendais compte que je n’étais pas totalement à la hauteur», se souvient cette mère de 2 enfants. Pourtant, ces difficultés n’ont pas atténué d’un iota sa motivation et sa détermination. Elle finit par décrocher un DEA de Littérature Francophone à l’Université Paris-Est Créteil.

Depuis 2012 donc, Khayrati fait le bonheur des petits collégiens parisiens. Le seul hic, « certains élèves sont difficiles à gérer », assure la jeune femme qui a en charge des classes avec des enfants d’immigrés avec des situations familiales difficiles. D’ailleurs, Khayrati est bien appréciée par les parents qui la considère comme un modèle. Big Up!

 

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*