En ce moment

« Kiki ne me fait pas peur  » Fatah

La guerre déclenchée entre le ministre de l’intérieur et son ancien bras droit député Abdoulfatah n’est plus froide. En conférence de presse, le candidat ( tête de liste ) au municipale de Moroni, capitale des Comores, vient de défier le président du parti Orange Mohamed Daoudou :

« Kiki ne me fait pas peur. Mon supérieur s’appelle Belou, directeur de cabinet du président de la république et chef des armées. Et d’ailleurs, l’armée a plus de pouvoir que la police  » a déclaré l’ancien député de Moroni Sud.

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*