Kindia 2015 : Canal + s’engage dans l’humanitaire

Affichez votre publicité sur Comores infos: Cliquez ici pour en savoir plus

Kindia 2015 un véritable documentaire humanitaire dans cette ville peuplée de près de 250.000 habitants. Elle est la deuxième ville de la Guinée Conakry. Un projet à long terme (cinq ans) entre la France et la Guinée fondé sur le développement du pays le plus pauvre au monde.

Kindia, comme la plupart des villes des pays sous développés est asphyxiée par les déchets. Il y a un véritable problème d’assainissement, il n’y a pas d’endroit pour le dépôt d’ordure, la population se débrouille avec les moyens du bord, il n’y a pas de tri de déchets. Les habitants n’ont pas accès à l’eau potable, il y une carence en matériel médical, surtout dans le village de Télimélé. Au cœur du « Sahara médical » guinéen, il n’y a pas d’hôpital, il faut faire quelques kilomètres pour y avoir accès, non seulement il y a un manque de personnel qualifié mais il faut aussi rappeler que la population n’a pas assez de moyens pour payer les frais médicaux. Le continent Africain enregistre chaque année une forte augmentation du taux de mortalité maternelle et néonatale.

A Kindia la moitié des habitants est analphabète, ils ont deux classes faites de bois et de pailles. Lorsqu’il pleut les enfants n’ont pas classe car la salle est inondée, ils n’ont pas de table-bancs ; ils écrivent sur leurs genoux. Heureusement avec l’aide de l’UNICEF ils ont réussi à construire de nouvelles classes. Il est plus qu’urgent d’y améliorer l’accès à l’eau potable, de développer l’éducation en particulier des filles (seulement 7% d’entre elles sont scolarisées), de promouvoir une agriculture durable et d’équiper des centres de santé maternelle et infantile.

L’objectif de canal+

L’objectif de canal+ est d’enclencher un processus de développement pérenne, comprendre les enjeux, les contraintes comment mener à bien une action dans un contexte difficile de pauvreté extrême. « On a essayé de trouver un espace où on peut raconter ce qu’est une action de développement. Ce qui est intéressant c’est de donner le vrai rapport au temps que les gens de terrain ont sur la gestion des problématiques » explique Patrick Menais.

Ce documentaire met l’accent sur l’environnement : comment protéger la forêt de mangrove avec l’expert Alain Courtel, paludier de Guérande et fondateur d’Univers-sel, qui explique aux habitants comment extraire de l’or blanc (sel) avec une simple bâche sans polluer l’environnement par exemple de la saumure brûlé qui dégage du gaz toxique, ces gens là ont une expérience de vie très limitée.

Kindia 2015 est un projet sur le continent Africain plus particulièrement en Guinée. Un documentaire innovant qui montre avec douceur, générosité et humanité une autre facette de l’Afrique, il est impressionnant. Ce n’est pas un documentaire qui est basé sur les archives ou sur les recherches d’une personne mais un travail humanitaire, c’est le fruit d’un travail laborieux. Les acteurs vivent sur place, ils cohabitent avec la population. Comme canal+ l’a dit, c’est un projet d’entreprise au-delà de l’écran, il appelle à la générosité du public. Les projets seront financés par un fond de dotation, qui fera à l’altruisme des téléspectateurs. Pour un euro récolté, canal+ s’engage à abandonner autant. L’argent sera réservé aux associations et ONG partenaires de l’opération.

Kadiatou-cherif Diawara

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*