En ce moment

Koni Ngani : Un jeune homme, arrêté pour enlèvement, viol et meurtre d’une jeune fille de 9 ans

Le corps de la jeune fille de 9 ans a été retrouvé sur les rochers, entre Koni Djodjo et Koni Ngani. Le 22 mai dernier Sanati*(9 ans) et sa petite sœur Saandati* de 7 ans avaient disparu de leur domicile à Koni Ngani. La maman a tout de suite constaté cette disparition et lance un appel aux autorités compétentes.

Le préfet de Domoni a immédiatement réagi et lance un avis de recherche dans les médias de la région. La gendarmerie a également lancé des recherches dans les secteurs des villages de Koni et Hachipenda voisin.
Après deux jours de recherches, la jeune Saandati de 7 ans (photo) a été retrouvée toute seule très affaiblie. Pleines de traces de tortures sur son corps. Tout de suite l’armée nationale aurait dépêché un véhicule de service pour la transporter en urgence à l’hôpital de Domoni.

Les recherches ont continué et quelques heures plus tard, toujours sur les hauteurs de Koni Ngani, on découvre le corps de Sanati. La jeune fille a été sauvagement violée et délaissée dans la nature.
L’enquête a rapidement mené jusqu’à un suspect. Un homme de 30 ans a été mis en examen et placé en détention ce mardi pour enlèvement de mineurs, viol et assassinat d’une jeune fille de 9 ans. Les faits se seraient produits dans la nuit de dimanche à lundi dernier sur les hauteurs de Koni Ngani (préfecture de Domoni) apprend-on auprès du préfet.

A l’annonce du meurtre de la petite fille de 9 ans, les parents de la victime, ont fondu en larmes. l’aspect du village de Ngani devient triste.
Le suspect, « un homme de 30 ans né et grandit à Koni Ngani » a été identifié par rapport à ses va et vient constatés ces derniers jours. Des mouvements inhabituels constatés par des habitants auprès du suspect ont réussi à l’identifier très rapidement.

Le garçon, interpellé mardi, « a reconnu les faits », lors de sa garde à vue. Il a été mis en examen pour enlèvement de mineurs, viol et meurtre ce mardi et a été placé en détention à la brigade PIGN de Bambao Mtsanga. La jeune fille transportée en premier à l’hôpital de Domoni est hors de danger. Juste quelques blessures dans son corps.
Le préfet de Domoni, Hoistoi Thouèni, a réagi après cette arrestation en précisant que cette affaire va être traitée par la justice. Une enquête est en cours pour retrouver s’il y aurait d’autres complices dans cette affaire.

* Nom d’emprunte.

Par: Yakidou Ahamadi / Radio Domoni Inter

La Rédaction

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*