La campagne des billets de banque

Opinion libre: L’asthénie du pouvoir, pris au dépourvu, rend sa situation en désordre. La mouvance de Mlipva, Djae, Djawad, Houmed, Elbak et autres comme les vendeurs des frères, Anissi, Sunhadj, Dhulkamali…, voit tous les chemins bouclés et les portes hermétiquement closes. La seule solution est la campagne des Billets de banque. Comme dans plusieurs localités du pays, la ville d’Ikoni a été admise aujourd’hui Vendredi 15 Mars 2019, au rang des contaminés.

Dans le salon de l’un des notables des doyens de la ville, quelques hommes ayant accompli le grand mariage, autrement dit des hommes aux écharpes, ont invité quelques têtes ikoniennes, pour tenter d’expliquer vainement la politique de colonel Azali, candidat de la terreur. C’est une forme de politique de proximité, constant que leur appel à l’ORTC n’a été qu’une fumée.

Sans être convaincus, les participants ont quitté le salon avec 5000 fc par tête. Il se lisait sur leurs visages que NON, la justice pour Hamada Gazon et nos frères mutilés, est d’une grande priorité. Les ikonienes, ne peuvent pas vendre leur dignité et n’en parlons plus à prix vil. Oui Azali aura des voix à Ikoni, mais semblables de celles du référendum, donc 75 votants qui étaient falsifiées pour 570 voix.

Said Yassine Said Ahmed / fb

Soyez le premier à réagir

Réagissez à cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*